Marion Roch, le réel en toile de fond

marion rock
Marion Roch

 

A ma chanson française, nous aidons les artistes moins connus à se faire connaître ! Nous vous incitons à découvrir Marion Roch.

Elle nous a contacté pour que nous parlions d’elle sur ma chanson française ! avec grand plaisir !

C’est en 2015 que Marion Rock décide de se lancer, alors qu’elle est éducatrice spécialisée. Auteure, compositrice et interprète pour un slam parlé mais aussi chanté, des paroles à écouter ! : un talent à soutenir pour la chanson française.

« Marion Roch, ce sont des interprétations authentiques, des textes d’une réalité impressionnante dans lesquels le public se retrouve, des passages de vie décortiqués de tous les âges, c’est la rage de vivre, de vivre la vie ordinaire. C’est des sons venus de styles et d’époques différentes, et enfin c’est une voix, rocailleuse, puissante.

Accompagnées de Dj Menas au beatbox / platines et Vladimir Torres à la contrebasse, le trio livre un mélange de genre et donne des couleurs inattendues dans l’univers de la chanson française. »

Le titre Viens de Marion Roch, à voir et écouter

 

 

« Présentée comme « une Barbara qui se serait mise au slam », ou encore une « Edith Piaf 2.0″ par Clémence Baverel dans l’émission « Ensemble c’est Mieux » sur France 3 »
https://youtu.be/wDOpD8OopkY

Paroles de Viens de Marion Roch

« si le temps nous fait défaut
que tout à coup ça sonne faux
si nos murs te donnent trop de réconfort
si bien que tu es dans un château fort
si ma jalousie naissante
pousse comme du livre rampant
sur un domaine que je crois mien et qu’à force de m’inquiéter demain tu cueilles une fleur différente
tu croques dans une chair haletante
que ça fait des mois que tu te retiens
pire des années tu es un homme bien
si j’ondule plus ma croupe
de cette manière qui te rend fou
celle qui t’envoie le frisson
celle où l’on souffle à l’unisson
si j’ai plus cette rage de vaincre
ou juste assez pour les gamins
si notre deuxième chien est mort et qu’on n’en prendra pas encore
si on voulait faire le tour du monde
qu’on a fait le tour de notre maison
on aura quand même planté des arbres
si même eux te rendent malade

Alors viens,

là où tant de fois tu auras soufflé
Viens, Là où tant de fois tu auras chialé
Si je te serre moins dans mes bras depuis plusieurs années déjà dans ce quotidien rassurant
et que tu te sens transparent
si sans trop savoir comment
on sait plus se parler comme avant
si les années nous ont volé
notre liberté de s’exprimer
et surtout avant mon amour
que ce pointe ce maudit jour
où le respect se transforme en mépris et qu’on sait plus ce qui nous unit

Raconte moi tes rêves les plus sales tes jours les plus longs les plus pâles tes fantasmes oppressants
tes fantômes vacants
parle-moi de son cul tout rose
de ses formes si grandioses
parle-moi des détails
je veux savoir si ça vaut notre muraille et si tu as jamais succombé
si tu as jamais vraiment regardé
je suis sûre que tu es toujours séduisant
plus encore qu’il y a 20 ans
dis-moi tes pensées regrettables tes désirs jetables
viens te blottir sous mes yeux ridés dis-moi où tu voudrais aller

Viens,

regarde tout ça, assieds-toi, tu vois Notre vie, nos gamins, les échos, les chemins Qu’on a tracé sans fléchir
sans la peur de construire
Viens regarde moi
je suis ta femme et je suis là
Par cet écrit, j’ai promis j’ai dis oui Imagine, Qu’on ait réussi 
»

écrit par  ma chanson française 

Retour haut de page