Patrick Bruel, un grand talent

Patrick Bruel est un chanteur mais bien plus que cela. Acteur, champion du monde de pocker entre autre !

Patrick BruePatrick Bruel l age ? 60 ans en 2019.

De son vrai nom Benguigui, il est d’origine algérienne, élevé dans la religion juive. Sa famille quitte l’Algérie au moment de l’indépendance. L’Algérie était colonie française depuis 1830 et la guerre de libération menée par les algériens s’est étendue de 1954 à 1962, année de l’indépendance.

Bruel vit à Argenteuil près de Paris avec sa mère, institutrice.

De 1970 à 1972, il est accueilli par sa belle famille, catholique, de la bourgeoisie de Niort. Son beau-père lui fait alors découvrir ce qui marquera une de ses carrières multiples : le poker.

Bruel à ses débuts
Bruel à ses débuts
Patrick Bruel à ses débuts

Jacques Brel, Serge Reggiani, Georges Brassens, Serge Gainsbourg bercent son enfance et il joue leurs chansons à la guitare mais apprécie aussi le rock et les Rolling Stones. Il prend des cours de théâtre mais abandonne au bout de deux ans et travaille l’été au club med en tant que GO, ce qui lui donne l’habitude de la scène. C’est en 1975 qu’il aurait décidé que lui aussi il réussirait sur scène, après avoir vu un spectacle de Michel Sardou à l’Olympia.

Pas attiré par les études Patrick Bruel (même s’il aura son bac finalement en auditeur libre). Il les arrête après avoir échoué au bac.

Patrick Bruel les débuts

Bruel jeune
Bruel jeune

Il tente le cinéma à 19 ans et joue dans « Le Coup de sirocco », film d’Alexandre Arcady sur l’exode des pieds-noirs après la guerre d’Algérie. Il joue aux côtés de Roger Hanin et Marthe Villallonga, pas mal ! Evidemment être juif a aidé pour un tel rôle dans ce type de film, mais le talent a fait le reste… avec le hasard et l’action tout de même. Bruel avait répondu à une petite annonce de France Soir. Il est remarqué par le frère d’Alexandre Arcady, lors du casting. Sans réponse après le casting, Bruel part au club med au Mexique en tant que GO. Mais il avait oublié ses cassettes de Jacques Brel et retourne chez lui : un appel téléphonique à ce moment précis (il n’y avait pas de portable à l’époque !) d’Arcady va changer sa vie… Mythe ou réalité… en tout cas la volonté, l’action, les rencontres et le hasard (voire le talent !) sont toujours les clés pour ceux qui veulent se lancer !

Malgré ce premier succès, Bruel part à New York rejoindre une amie. Il y rencontrera Gérard Presgurvic, une rencontre déterminante. Presgurvic est en effet un musicien auteur compositeur interprète qui a en particulier composé « chacun fait c’qu’il lui plaît » pour le groupe Chagrin d’amour, titre qui lancera le rap en France !  C’est lui qui composera de nombreuses chansons pour Bruel, « marre de cette nana là » , « comment ça va pour vous » ou encore « casser la voix » et « qui a le droit ». Mais il a aussi composé pour des Florent Pagny, Liane Foly, Mireille Mathieu ou encore Henri Salvador.

Patrick Bruel le succès

Au début des années 80 Patrick Bruel est au Théâtre Saint-Georges, à Paris, dans « Le charimari« . Il se lance en parallèle dans la chanson avec un premier 45 tours avec le titre « Vide ». Il y a des noms comme ça qui prédestinent ! le succès n’est pas très rempli pour le moins. Bruel continue alors dans le cinéma avec « Les diplômés du dernier rang« , ou encore « Le grand carnaval » d’Alexandre Arcady.

Bruel tente aussi un casting pour la Boum 2 (82) de Claude Pinoteau, mais n’est pas retenu : Pinoteau avait dit que Bruel « ne faisait pas rêver les jeunes filles » . Fichtre !… Comme quoi les meilleurs peuvent se tromper (ça c’est pour Pinoteau) il faut aussi supporter l’échec pour réussir (ça c’est pour Bruel) !

Patrick Bruel le succès
Patrick Bruel sur scène
Patrick Bruel le succès

Il vit aussi d’interventions dans la publicité pour la choucroute et le cassoulet ! on ne va pas le mettre en boîte pour si peu..

1983 est l’année du premier succès en tant que chanteur avec la chanson « Marre de cette nana là ». Le titre est écrit par Roger Poulet et surtout Presgurvic. Passage à la télévision pour Patrick Bruel dans l’émission « la chance aux chansons » de Pascal Sevran, pas mal.

Le cinéma continue avec Fabrice Luchini et le fims « P.R.O.F.S. », puis « Attention Bandits » de Claude Lelouch (86), « la maison assassinée » de Georges Lautner (88). Clairement l’acteur Bruel est maintenant reconnu.

Suit en 86 un premier album « de face » qui connaît un succès mitigé (20 000 vendus), même s’il réussit à passer en concert à l’Olympia, 3 jours de salle pleine!

89 : le succès, puis le triomphe

Bruel à la guitare
Bruel à la guitare
Bruel à la guitare

Il faut attendre 89 (à 30 ans, c’est quand même pas mal…) pour que Bruel connaisse un vrai succès en tant que chanteur. L’album « alors regarde », avec le titre « Casser la voix » le propulse dans le monde des stars de la chanson francaise, avec plus de trois millions d’exemplaires vendus.

Les grands succès s’enchaînent avec « Alors regarde » (89), « décalé » (89), et bien sûr « place des grands hommes »(89).

Les années 90 seront celles du triomphe pour Patrick Bruel. Une vraie folie s’empare d’un public adolescent mais pas seulement. Le zénith de Paris est complet, les tournées s’enchaînent, les victoires de la musique le récompensent (artiste masculin de l’année en 92) et le cinéma n’est pas de reste. Il est dorénavant retenu pour des premiers rôles (comme dans « force majeure » de Pierre Jolivet, avec François Cluzet)

Les albums se suivent

94 : sort l’album « Bruel », au style plus rock avec un concert à Bercy. Un peu de recul pour Bruel après tous ces succès et c’est reparti… Il joue dans « le jaguar » de Jean Reno (96), puis « K » avec Arcady (97) mais aussi un autre album « juste avant » 5 ans après le dernier album (99) avec notamment « j’te mentirais » ou « juste avant ».

En duo en 1998, invité par Johnny Hallyday au stade de France pour le titre « Et puis je sais » (titre qu’il a composé en 91).

Les années 2000 commencent par un album (2002) qui a surpris, reprises de chansons des années 30 – 50 … plus de 2 millions d’exemplaires vendus ! un magicien Bruel !

2006 nouvel album : « des souvenirs devant » plus personnel et du cinéma dans « L’ivresse du pouvoir » de Chabrol etc

Bruel le talent en concert
Bruel du talent en concert
Bruel le talent

Septième album en 2012 avec « lequel de nous » dans lequel Patrick Bruel chante en duo avec le rappeur la Fouine. (rap français)

A souligner un succès au théâtre puis au cinéma avec « le prénom » pour lequel il aura le césar du meilleur acteur en 2013 !

Aller on ne parcourra pas tous les autres albums et tournées et concerts, mais suivent notamment un hommage à Barbara. Bruel continue avec le titre« tout recommencer », produit par Vianney, et l’album « ce soir on sort » (2018).

Bruel et plus

Patrick Bruel est aussi producteur : Domino, Gérôme Gallo, Estelle Lemée (Eurovision) , Carrapicho (succès important pour le titre « Tic tic tac »)…

ah! le poker
ah! le poker
Patrick Bruel et le poker

Mais Bruel c’est aussi le poker. 98 et ce sont des récompenses dans le championnat du monde et des tournois américains reconnus (il en remporte un). Très souvent classé dans les tout premiers, Bruel gagne des millions en tournois, plus d’un million rien qu’en 2018 … !

Il est aussi actionnaire d’un site de poker sous internet, avec paris sportifs en ligne.

Euh et on allait oublier de dire que bien sûr il compose et il écrit Bruel et pas que pour lui!

Bref, du talent en de multiples domaines le bougre !

Un Patrick Bruel engagé

De multiples engagements pour différentes causes pour Patrick Bruel (les chanteurs engagés)

1991, contre le parti d’extrême droite le Front National durant l’émission « 7 sur 7 » et Bruel refuse par ailleurs une tournée dans les communes à majorité front national ce qui conduira Jean-Marie Le Pen a dire « On en fera une fournée la prochaine fois » : ignoble comme d’hab !

Bruel agit contre le Sida (en chantant), est parrain du téléthon, restos du coeur (passages quasi obligés ceci dit quand on est une star mais quand même il le fait…), adhère à Sos Racisme, puis quitte l’association car étant « à la fois naïve et dangereuse », contre la famine en Somalie, pour la libération de Florence Aubenas et aussi du soldat franco israélien Gilad Shalit prisonnier du Hamas, sort un titre dont les revenus reviennent aux victimes des séismes d’Indonésie…

Il l’a dit

« Contrairement à ce que je peux lire avec effroi, je n’ai jamais donné un centime à l’armée Israélienne, ni à une armée quelle qu’elle soit et cela ne me traversera jamais l’esprit… J’ai en revanche participé à des concerts pour des associations caritatives, pour des hôpitaux, des enfants défavorisés ou atteints de maladies rares comme j’ai pu le faire partout où on me l’a demandé…J’ai toujours prôné la création d’un Etat Palestinien qui reconnaisse l’Etat d’Israël et respecte sa sécurité et vice-versa… je suis un homme de paix »

Pas mal non ?

l’album « Ce soir on sort» est selon lui son meilleur album depuis «Juste avant», sorti en 1999.

«C’est le disque sur lequel j’ai le plus travaillé. Grâce à l’album sur Barbara que j’ai enregistré, j’ai peut-être compris la rigueur des paroles et des sentiments »

Pour le titre « tout recommencer, il nous dit

« J’ai pris mon téléphone, je l’ai appelé (ndr Mickaël Furnon) Je lui ai dit: «Bonjour on ne se connaît pas. Cela fait des années que j’écoute tes chansons et je te trouve formidable. Si un jour tu as quelque chose qui te passe par la tête, ça me ferait plaisir… Trois jours plus tard, il m’a envoyé deux chansons. »

Efficace Bruel et il ose…

« je suis facile à séduire, pas facile à garder« 

Il nous dit que son mode de vie ne lui laisse pas le temps pour une liaison durable … Hyper actif Bruel

Ah le talent , le talent !

Écrit par Serge Para

ma chanson française

 

Retour haut de page