JUNI, un trio de la chanson française

juniJUNI nous a contacté sur notre page facebook, pour que nous parlions d’eux sur ma chanson française ! avec grand plaisir !

A ma chanson française, nous aidons les artistes moins connus à se faire connaître !

JUNI un trio original

Depuis 2016, le trio JUNI se produit sur les scènes musicales françaises. Ils sont originaires d’Île-de -France mais …voyagent beaucoup ! Une centaine de concerts sur de nombreuses scènes. Ils sont musiciens (guitare, violon, basse, percussions), tous trois chanteur et chanteuses revendiquent des chansons à texte : Swing, scat, blues … de multiples styles se mélangent pour créer ce qu’ils revendiquent être leur identité. Une variété originale !

En 2016 ils arrivent 3ème aux Métro Music Awards et continuent à jouer pour les usagers du métro.

Originale façon de se faire connaître, originale comme leurs chansons. Ils ont enregistré le titre « Musiciens du métro » qui est sorti en juin 2019, accompagné de leur premier vidéo clip.

 

Le titre à voir et écouter… aussi dans les transports !

 

 

Paroles de la chanson  « Musiciens du métro »

J’étais sur la ligne 6 et j’ai vu un cowboy
J’ai tout suite su son nom, il s’appelait johnny boy                                                                                                                                             Une fille en rouge qui sentait l’alcool
Riant gorge déployée jusqu’à devenir folle

Une dame la regarde avec un air agacé                                                                                                                                                          Johnny boy lui sourit, et commence à chanter                                                                                                                                                     Un air de son pays si froid et glacé
Et dont la musique réchauffe les plus agacés

C’est une histoire sans fin quand on est dans son train
On rencontre des personnes on n’rencontre personne et notre histoire résonne                                                                               Multiples portes et fenêtres, changements et peut-être
Notre vie comme ce train-train quotidien roule jusqu’au bout, jusqu’à demain

Dans la ligne 66 du métro de paris
Les démons sont tous bleus et les anges tout “gris”                                                                                                                                 Chacun imagine l’histoire de son voisin
Des regards, des sourires dont on n’se souvient

Quand tu es sur le quai et monte dans le train                                                                                                                                                    Tes soucis restent à quai, et s’en vont très très loin                                                                                                                                        Toujours une sortie au bout du tunnel,                                                                                                                                                             Vo(u)s voici à Paris, vilain-temps-po(u)r-elle

On fait de la musique dans ces couloirs du métro,                                                                                                                                            On voyage sur place, métro boulot dodo                                                                                                                                                          Alors si tu t’arrêtes, voyageur si pressé                                                                                                                                                           Auras-tu peut-être bien envie de rester

Notre inspiration vient de votre histoire                                                                                                                                                           D’une personne rencontré au détour d’un couloir                                                                                                                                              De cris de rires sans peur retentissants très haut                                                                                                                                               Grâce à la musique des Musiciens du Métro.

 

écrit par  ma chanson française