Florent Pagny  n’importe quoi !

Florent Pagny-chanson-n’importe quoi
Florent Pagny c’est pas n’importe qui !

Florent Pagny n’importer quoi ! mais pas n’importe qui Florent Pagny.

Pour sa première chanson il a fait fort. Une chanson qui a connu un très gros succès et lui a permis de lancer sa carrière de chanteur de la variété française.

Sorti en 87/88 ce fût son tout premier single dont il fût auteur et compositeur.

Florent Pagny une chanson contre la drogue

Les paroles de cette chanson parlent d’un ami qui sombre dans la drogue et/ou l’alcool. Une sorte de lettre ouverte. Mais pas de Pagnique ! C’est bien d’un ami ou d’une amie, dont il s’agit et pas de Pagny !

Le titre a aussi été interprété dans the Voice  la plus belle voix par Ana Ka en 2016, émission dans laquelle Florent Pagny était coach.

Florent Pagny-pop
Florent Pagny

C’est Gérard Louvin qui finance l’enregistrement et… la chanson finit numéro 1 des ventes  … pas mal pour une première ! Gérard Louvin est producteur de télévision, de musique, de cinéma et de spectacles. Il a en particulier produit des émissions grand public : Ciel, mon mardi ou sacrée Soirée. Il a aussi été directeur de star académy. Et comme on aime bien parler des hasards des rencontres et des orientations de vies qui se sont faites de façon surprenante, soulignons son cas. Gérard Louvin a commencé avec un …CAP de cuisinier ! Il travaille comme maître d’hôtel dans les chemins de fer. Il est musicien le WE et chanteur de bals. Il rencontre… Claude François (!) en 1973 lors d’un concert. Il devient alors le directeur artistique de Claude François … pas mal !

Florent Pagny le premier million !

La télévision dont l’accès est permis par Gérard Louvin conduit en particulier au succès de « n’importe quoi », dont les ventes dépasseront un million d’exemplaires ! Il en aura d’autres succès comme par exemple avec « savoir aimer« .

Bien loin maintenant le temps du gamin qui écoutait Gérard Lenorman et Luis Mariano, ou encore Maxime Le Forestier. Pagny aurait dit : Maxime Leforestier représente « toute (mon) adolescence… c’est lui que j’ai le plus écouté entre 12 ans et 15 ans ». Belle référence même si Maxime Le forestier ce n’est pas tout à fait dans le style du chanteur qu’est devenu Florent Pagny. ! Une chanson que Pagny aura faite lui-même, sans avoir recours à des compositeurs et auteurs connus, contrairement à ce qu’il choisira de faire dans le futur : ses centrer sur l’interprétation. Ce sera avec d’autres comme Obispo, qu’il connaîtra d’autres grands succès (voir article sur « savoir aimer »)

 

A écouter n’importe quand : « n’importe quoi» sur youtube :

 

 

 

Paroles de « n’importe quoi»

Dis-moi, pourquoi t’es comme ça,
Pourquoi ça va pas,
Pourquoi t’essaies pas,
Pourquoi tu veux pas.

Dis-moi, pourquoi tu souris
Et pourquoi tu pleures,
Pourquoi t’as envie,
Et pourquoi t’as peur.

Dis-moi, pourquoi tu dis ça,
Pourquoi t’y crois pas,
Pourquoi t’y crois plus,
Pourquoi tu sais plus.

Tu vois, tu retrouves plus ta rue.
T’as paumé l’étage.
J’crois bien qu’t’es perdue.
Tu marches pas, tu nages.

Et là, tu crois
Que j’vais rester sans rien dire ?
Ah oui, tu crois
Que j’vais rester planté là
A te voir partir dans tes délires
Et te laisser faire n’importe quoi ?

Dis-moi, pourquoi tu fais ça,
Pourquoi t’arrête pas.
Tu te fous en l’air.
Ça a l’air de t’plaire.

Pourquoi, pourquoi tu comprends pas
Que c’est pas vrai tout ça,
Que tu reviendras pas
Si tu t’en vas par-là ?

Et là, tu crois
Que j’vais rester sans rien dire ?
Ah oui, tu crois
Que j’vais rester planté là
A te voir courir dans tes délires
Et te laisser faire n’importe quoi ?

Dis-toi, qu’t’es en train de partir.
Tu t’es trompée d’navire,
T’as cassé ta dérive,
T’es en train d’te couler.

Et moi, moi tu m’as oublié.
Moi, tu y as pas pensé ?
Moi tu m’as juste laissé
Le droit de la fermer.

Et tu crois pas
Que j’vais rester sans rien dire ?
Ah non, crois pas
Que j’vais rester planté là
A te voir mourir dans tes délires
Te regarder faire n’importe quoi ?

Écrit par Serge Para

ma chanson française