Florent Pagny, chanteur de variété française.

Florent en concert
Florent en concert

Florent Pagny est chanteur mais aussi acteur. Quel âge Florent Pagny ? 57 ans en 2018, né en 1961 à Chalon-Sur-Saône.

ckoEn fin des années 80, il connaît un gros succès avec le premier titre qu’il a composé lui-même : « N’importe quoi ». Pagny est lancé en tant que chanteur, interprète.

C’est un chanteur dont le genre musical est clairement variété francaise, pop voire pop rock. Il fait partie des chanteurs à succès français depuis de nombreuses années.

Dès 13 ans, Florent Pagny chante dans des cafés, lors de fêtes locales ou lors de radio-crochets. Le répertoire est celui des classiques de la chanson française, Luis Mariano (qu’adorait sa mère), Gérard Lenorman, Michel Sardou etc.

Florent Pagny : les débuts

Il abandonne l’école, à 16 ans, comme l’ont fait bien d’autres chanteurs (Mylène Farmer, Emmanuel Moire, Vanessa Paradis, Maxime Le Forestier …). Ils auront tous eu en commun la volonté de suivre une voie propre, qu’ils auront choisie : la musique. De la volonté, de l’ambition et de la volonté ! Il monte à Paris et vit de petits boulots, mais ne perd pas son temps. Il s’inscrit pour des cours de théâtre, va au conservatoire de Levallois-Perret.

Il apprend le chant classique, et travaille sa voix de baryton qu’on retrouvera bien dans ses tubes par la suite. Il choisit la variété plutôt que l’opéra.

Il commence une carrière d’acteur. Les hasards de la vie… mais aussi l’intérêt qu’on suscite par son attitude ou son charisme… . Alors qu’il est barman de nuit au quartier des Halles à Paris, il est remarqué par Dominique Besnehard, un des très influents agents artistiques de l’époque.

Florent Pagny est recalé pour sa première tentative pour un rôle dans un film. Il prend un agent qui lui trouve quelques rôles, petits rôles. Le démarrage est très souvent difficile et le chemin laborieux !

Florent Pagny : le décollage

En 1988 il sort une première chanson qu’il a écrite et composée. Il s’agit d’une chanson dénonçant la drogue : « N’importe quoi ». Elle reste selon nous, l’une des meilleures chansons de Pagny. C’est Gérard Louvin qui lui permet de produire le disque et c’est le succès : plusieurs semaines au top50.

Le premier album sort en 1990. Il s’agit de « Merci » qui est disque d’or.

Florent Pagny : quelques ratés au décollage

Vient alors une lutte contre la presse… ce n’est jamais très bon pour le business, même si ça peu aider pour la notoriété ?. Mais il a du tempérament Florent Pagny!… et pourquoi pas ! Toujours est-il que Florent Pagny est en couple avec Vanessa Paradis, beaucoup plus jeune, une quinzaine d’année… ce qui ne plait pas à tout le monde, et la presse en particulier. Il sort un titre « presse qui roule » qui fait mousser la situation. Il n’est pas tendre avec les journalistes dans ce titre. Et boum… les ventes déclinent (on ne doit probablement plus beaucoup parler de lui dans la presse, cet ami qui vous veut du bien …).

Le deuxième album, « Réaliste » en 1992, ne connaît pas le succès !

Florent Pagny : ça repart

Il sort en 1994 son nouvel album : « rester vrai ». Il a un tempérament affirmé le Pagny, rester vrai est sans doute bien une façon de l’affirmer et c’est tout à son honneur.

Il en écrit plusieurs titres et c’est … Jean-Jacques Goldman qui lui en compose trois. Le tissu relationnel est tissé pour Florent Pagny ! Réussite et succès, car, tout d’abord, le succès n’a pas été là pour le titre « Est-ce que tu me suis », mis en avant pour la sortie de l’album. Par contre « Si tu veux m’essayer », du Goldman tout craché – peut-être un peu simple/pauvre – mais bon : c’est un succès :

C’est reparti ! L’album se vend finalement à plus de 300 000 exemplaires. Il est suivi par « Bienvenue chez moi » en 1995 vendu à 2 millions d’exemplaires. Un album dans lequel Florent Pagny reprend quelques beaux succès : Caruso de Lucio Dalla (le chanteur italien) et aussi « Oh Happy Day »… commercial un peu, le Pagny ? peut-être …

Florent Pagny : les albums s’enchaînent.

Pagny un vrai couturier…

Ecrire les chansons c’est fini, il décide d’être interprète. Il faut dire qu’il a une voix faite pour cela !

Tant qu’à faire autant utiliser les meilleurs. Le succès amène les relations qui amènent le succès etc etc. Ce seront Jean-Jacques Goldman, Jacques Veneruso, Erick Benzi et … Pascal Obispo. C’est ce dernier qui lui crée, avec Lionel Florence le titre Savoir aimer qui fait un malheur ! l’album associé connaît également le succès (1997). Et c’est une victoire de la musique, passage obligé quand on réussit! c’est le prix de l’interprète masculin.

Interprète veut dire aussi interpréter des anciennes chansons. Et finalement ça lui va bien à Florent Pagny, même si la technique est un peu commercial/business. Un vrai orfèvre en couture Florent Pagny : il va « repriser » à n’en plus finir !

C’est en 1999, l’album « réCréation » avec jolie Môme de Léo Ferre (voir article sur Léo Ferre),

ou Antisocial, une chanson du groupe français de Hard Rock Trust issue de leur album Répression de 1980… un groupe engagé pour le moins .

Et c’est aussi des reprises de Comme d’habitude en 1989, de Claude François… eh oui, parier sur les titres qui ont fait un malheur, si on les interprète comme il faut, on est certain de cartonner…et c’est vrai que Florent Pagny réinterprète très bien la chanson.

Florent Pagny : 2000 … dans le mille

Les albums se suivent et les reprises aussi. Changement de look périodique, retouches sur le style musical marquent ces années 2000. Il fait aussi un album en duo avec Calogero et ça marche bien.

Florent Pagny le look du chanteur
Florent Pagny le look du chanteur

La pop commerciale aime les succès des chanteurs pop (voir article sur la pop française)… Florent Pagny est le parrain de la première saison de Star Academy, bien bel outil pour le business de l’industrie de la pop.

2003 : album Ailleurs Land. A souligner un beau pied de nez, très intelligent en fait. Suite aux problèmes avec le fisc de Florent Pagny, il sort un titre écrit par Obisbo et Florence… sur le sujet. « Ma liberté de penser ». Il fait un tabac, et gagne plein d’argent grâce … au fisc. Bon, ok, il sera condamné à six mois de prison avec sursis en 2004 pour des revenus (très ?) minorés notamment. Fautif volontaire ou pas ? Les méandres de la fiscalité lui auront permis en tout cas de faire un joli tube. Bien vu ! Malin !

Bon, ceci dit, il est exilé fiscal depuis fin des année 90… ça aide et ça aussi c’est (sans doute ?) malin, même si la chanson française mérite peut-être qu’on reste aussi en France non ?

toujours le succès

Les albums s’enchaînent et le succès avec.

2004 : Baryton, dans lequel il revient vers ses premiers amours de chanteur lyrique.

2006 : Abracadabra, il n’y a pas de magie, quand on a du talent et que ça plait, on perdure. Pas toujours avec les mêmes puisque Obispo n’est plus de la partie, Florent Pagny s’étant tourné vers d’autres compositeurs et auteurs.

2007 : des retouches et des reprises avec l’album Pagny chante Brel. Bon, RAS.

2008 De part et d’autre, avec une cinquantaine de chansons dont quelques nouvelles (ouf!) et « c’est comme ça » (entièrement en castillan !)

Des années 2000 lui auront donc permis de renforcer sa place dans la chanson pop française nouvelle ou ancienne.

Florent Pagny on continue
Florent Pagny on continue

Florent Pagny, on continue

En 2010, un nouvel album, « Tout et son contraire », qui renoue avec Pascal Obispo.

Avec une tourné en 2011 pour ses 50 ans, Florent Pagny passe un mois à donner des concerts sur le sol français. Très intimiste, avec piano et contrebasse, il chante ses chansons mais aussi de nombreuses reprises : Claude Nougaro, Charles Aznavour, Charles Trenet, Gilbert Bécaud, Barbara, Edith Piaf, Jacques Brel, Léo Ferre. Reconnaissons que toutes ces reprises contribuent aussi à faire vivre la chanson française de bien belle façon. Un peu ironique parfois, certes, mais reconnaissant à Florent Pagny pour sa contribution réelle au maintien des grands classiques dans la mémoire musicale populaire.

De 2012 à 2018 il est un des coachs de The Voice, la plus belle voix. Disons que ça lui correspond bien et il y réussit bien. Stéphan Rizon remporte la première édition, victoire qu’il rééditera avec son « poulain » dans la saison 5 de l’émission : Slimane. Une nouvelle belle réussite pour Florent Pagny.

Et on continue…

2012 album « Gracias a la vida », 100 000 vendus.

2013 Vieillir sans toi, album composé par Calogero, devient disque de diamant.

2016 album espagnol, Habana.

2017 « Le présent d’abord », dans lequel Maître Gims compose.

2018 « tout simplement », avec des reprises

En 2017, il vit au Portugal, comme il le dit pour de « vraies raisons fiscales ». Il est vrai que ce n’est sans doute pas bon d’épuiser et pousser à fuir ceux qui réussissent, et qu’on écrase d’impôts, ok mais bon … à chacun de voir.

Florent Pagny engagé pour des causes ?

Pas l’impression qu’il y ait de gros engagements pour des causes humanitaires ou sociales comme ont pu le faire d’autres , mais on ne sait peut-être pas tout !

Florent Pagny est parrain d’une association qui se bat contre une maladie : les leucodystrophies.

Il a participé (comme beaucoup d’autres) aux concerts des Enfoirés entre 1993 et 1995.

Il l’a dit

«La vie est extraordinaire là-bas (ndlr au Portugal)…

Mais j’y vais aussi pour de vraies raisons fiscales

Pas d’impôts sur l’héritage et sur la succession. Pas d’impôts sur la fortune. Je ne suis pas fortuné mais j’espère y arriver. Et pendant 10 ans, pas d’impôts sur les royalties… et donc beaucoup d’artistes se disent que ça peut valoir le coup»

.

«Les Italiens viennent d’adopter les mêmes règles. Et Macron, dans le genre « ça rime avec pas con », je l’ai entendu dire que ça ne serait pas con. Changez les règles pour que les gens reviennent. On pourrait très bien vivre en France»

.

A quand le Retour Monsieur Pagny ? pour une vraie chanson française… en France ?

Écrit par Serge Para

ma chanson française