Christine and the queens…

…chanson francaise et plus

Christine and the Queens danse et chansons
Christine and the Queens danse et chansons

Christine and the Queens (ou Christine on the queen ou Christine of the queen … comme l’écrivent certains …) s’appelle en fait Héloïse Letissier. Elle est née en 88 à Nantes.

Auteure, compositrice, chanteuse, pianiste, elle est, dans la chanson francaise, de style pop et electro pop.

Son père est prof d’anglais en université et sa mère prof de lettres classiques au collège.

Christine and the Queens commence très tôt à jouer du piano (4 ans) et à apprendre la danse (5 ans), puis le théâtre au lycée. Contrairement à beaucoup d’artistes qui ont très tôt arrêté leurs études, Christine and the queens fait préparations khâgne et hypokhâgne au lycée Fénelon à Paris … bien belles études. (Ces classes préparatoires aux grandes écoles post-bac sont au littéraire ce que sont Maths sup et spé pour le domaine scientifique. La première classe préparatoire littéraire fût créée au Lycée Louis-Le-Grand à Paris en 1890.)

Le séjour en Angleterre

Un séjour en Angleterre l’aura particulièrement marquée et ouvert les yeux sur la ‘vraie vie’. Une rencontre avec des drag queens notamment semble-t-il : il ne s’agit pas de « draguer les reines » mais plutôt de se travestir.

Et à son retour …., Christine and the Queens abandonne l’ENS en cours d’études ! fichtre, ils ou elles l’auront presque toutes et tous fait alors (!) d’abandonner les études pour foncer dans le monde de la musique. Elle rejoint ainsi les (Florent Pagny, Maxime Le Forestier, Dominique A, Calogero, Etienne Daho, Marc Lavoine, Mylène Farmer, Alain Souchon, etc etc).

La passion doit prendre le dessus sans doute pour réussir ! Finalement elle a raison, il faut suivre sa voie telle qu’on la ressent et si on est fait pour cela, alors on sera bon dans ce qu’on fera, non ?

Christine and the queens
Christine and the queens

Elle est entrée également dans la renommée école normale supérieure de Lyon en études théâtrales… pas mal non plus.

Christine and the Queen les débuts

Elle dit avoir été marquée par des David Bowie, Michael Jackson, Patti Smith ou encore Mylène Farmer notamment.

En 2011, son premier enregistrement «Miséricorde», ce qu’on appelle un EP, à savoir un « extended play » ou encore un maxi format ou un mini album…, plus long qu’un single mais plus court qu’un album … ! (Un EP c’est souvent 10 à 15 minutes de musique). En 2012 suit un deuxième EP « Mac Abbey » : pas morte Christine and the Queens ! au contraire car elle commence à faire des premières parties d’artistes tels que Lykke Li (chanteuse suédoise pop , folk) ou Woodkid ( chanteur français pop rock mais aussi réalisateur de vidéo clips).

Christine and the Queens se fait ainsi de mieux en mieux connaître et remarquer. Elle signe avec le label Because Music et sort un troisième EP « nuit 17 à 52 ». On est en 2013, elle a 25 ans. Elle continue de faire des première partie notamment de Gaëtan Roussel (chanteur français rock ex Louise Attaque).

Christine and the Queens, le succès

2014 est probablement l’année déterminante. Les Victoires de la Musique la reconnaissent comme Artiste Révélation Scène. Elle chante mais danse sur scène, et ses spectacles sont marqués par sa prestation originale. Stromae la remarque alors et lui permet d’être dans plusieurs de ses premières parties.

Son premier album sort en 2014. « Chaleur Humaine » connait un gros succès, plus d’un million d’albums vendus. Les deux titres principaux sont « Saint-Claude » et « Christine ». L’album est certifié disque de platine après quelques mois. Et bien sûr une tournée suit avec notamment l’Olympia, la Cigale… belle réussite !

2015 : elle reçoit cinq nominations aux victoires de la musique …. Cette année et les années qui suivent, plusieurs EP sont sortis… les succès s’enchaînent.

2018 et sort son deuxième opus « Chris » qui connaît un beau succès à l’international. Son single « Damn dis moi (ou Girlfriend)», est « Chanson de l’année » pour le TIME. A souligner qu’un tel succès à l’international, n’est pas si fréquent. Bon ok, on retrouve un peu de Michael (Jackson) ; aller, pourquoi pas, elle n’aura pas été la seule…

« La marcheuse » est un des titres qui connaît un beau succès : tauromachie ou tauromachiste ? à voir…

Chris est dorénavant son nouveau nom qui va avec un look plus androgyne. Elle assume Chris et c’est bien ! Un peu revendicatrice peut-être, mais pour faire bouger les lignes il faut bien le faire parfois…

Du plagiat ?

Pour le titre « damn » l’accusation de plagiat a fusé. Fakenews, ressemblance ou vrai plagiat ? Certains on réellement plagié (même Serge Gainsbourg l’a fait de façon assez outrancière d’ailleurs avec des compositions africaines, sans le reconnaître et les rétribuer semble-t-il !).

Christine and the queens dit avoir utilisé des boucles d’un logiciel de composition musicale… les boucles étant en usage libre. C’est une de ses façons de composer, les plus utilisées par Chris. Bon pourquoi pas… mais quand on fait cela il ne faut pas non plus s’étonner qu’on soit « border line »… (je ne parle pas du trouble de la personnalité mais du presque franchissement de la ligne blanche..). Rebelote pour son clip « 5 dollars ». Vrai pas vrai… ?

Le clip atteint en tout cas les 5 millions de vues en une semaine. Probablement pas voulue comme publicité cette histoire de plagiat.

Le deuxième album est en tout cas premier des albums vendus à sa sortie.

Elle assume Christine and the Queens.

Chris : Pansexualité
Chris : Pansexualité

Elle se dit pansexuelle, à savoir attirée par tous les sexes. C’est assez mode pour certains, ou au moins est-ce une orientation de nos sociétés modernes. Pourquoi pas à chacun sa vie et sa liberté… elle l’assume Chris, elle aime bien l’ambivalence. Comme d’habitude, ça pose moins de problème en Angleterre qu’en France. Plus fermés les français… pas improbable ! 1967 pour l’avortement en Angleterre et 1975 en France, un exemple.

Elle veut réussir à l’international et aux Etats Unis … et pourquoi pas ! Elle a même chanté avec Elton John… pas si courant pour une française. C’est vrai que ça ne plaît pas toujours en France d’avoir une telle ambition. Mais elle en veut Chris et elle réussit pas mal dans cette voie ! Bravo !

Elle chante juste (c’est pas toujours le cas), elle danse en même temps (c’est pas si facile), elle a du talent Chris, elle le fait avec sa troupe de danseurs et c’est bien calé. Un peu trop parfait peut-être parfois avec un petit manque de chaleur humaine ? Mais du beau talent tout de même !

Chris concert
Chris concert

Elle ? il ? l’a dit

En hommage aux rencontres en Angleterre qui ont changé sa vie :

« Ces travestis sont devenus des amis, ils ont été ma source d’inspiration et de création. Ils m’ont donné l’idée de me créer un personnage, de m’inventer une autre silhouette, une autre manière d’évoluer dans l’espace. Christine, avant d’être un projet musical, a été ma solution pour exister correctement. Les Queens de « Christine and the Queens », c’est un hommage que je leur rends. Sans eux, je ne serais pas là aujourd’hui »

Pour autant celui qui est directement concerné par cette rencontre aurait dit.

«  Je ne vois pas pourquoi elle dit ça (Christine and the Queens) … Pour être franc, je n’ai pas trop de souvenirs de cette soirée où on s’est rencontrés. Cette fille avait l’air d’aller vraiment très mal et elle était sympa. On lui a parlé comme n’importe qui l’aurait fait. Rien de spécial. »

Ça veut simplement dire que chacun vit des moments à sa façon. La prise de conscience vient par hasard. C’est dans les moments de spleen que les prises de conscience sont les plus puissantes non ? Surtout quand on se cherche et qu’on est jeune.

Origine et genre?

Elle aurait dit : «Je pense que j’ai une mémoire sociale en moi, transmise par mes parents, qui est de classe ouvrière. Donc quand j’ai commencé à avoir de l’argent ça m’a paru obscène »

Bon, ok, deux parents profs pas très ouvriers… quant à l’argent on s’habitue vite Chris…ou alors on le donne non ? Ceci dit on peut comprendre que ça choque/surprend/déconcerte de gagner beaucoup beaucoup d’argent, rapidement.

Chris : «Un surnom avec encore moins de genre, avec encore moins de manière aussi » C’est vrai que Chris c’est Christine ou Christian.«J’adorerais être une star masculine», une « femme phallique » comme elle l’aurait dit.

Si ce n’était que pour le marketing on lui en voudrait, si c’est sa nature, c’est bien de l’assumer non ?

Écrit par Serge Para

ma chanson française

 

Soutenez les artistes français

  • Découvrez les artistes de votre ville
  • Les concerts près de chez vous
  • News et Tendances musicales