Boulevard des airs

Écrit par Serge Para

 

Boulevard des airs

Le boulevard des airs n’est pas si …désert que ça, le groupe est composé de 7 membres. Il a été créé en 2004 entre lycéens à Tarbes. C’est Sylvain Duthu, Laurent Garnier et Jean-Noël et Florent Dasque qui lancent l’idée et le groupe… une bien belle aventure…

Sylvain Duthu a écouté par hasard l’album de Vincent Delerm « un soir boulevard Voltaire» – live au Bataclan – et a proposé que le groupe ait le nom ‘un soir boulevard des airs’, ce qui raccourci a donné Boulevard des Airs (BDA).

Ils sont donc 7 dans le groupe : Sylvain Duthu le chanteur, Jean-Baptiste Labe au trombone et au sampler, Jérémie Planté au piano, Florent et Jean-Noël Dasque au chant et à la guitare, Ernst Carree à la batterie et, à la guitare basse et au clavier, Laurent Garnier.

Ils se sont réparti les rôles non seulement en tant que musiciens. Ils sont plusieurs à écrire les textes et composer les musiques : Sylvain Duthu pour les textes, les frères Dasque et Jérémie Planté pour la musique. Ils ont décidé d’être leurs propres producteurs. Il n’y a donc pas de label qui leur impose tel ou tel style, telle ou telle modification. Ils sont seuls à décider de ce qu’ils font, pas mal !  Et tant qu’à faire, ils sont aussi producteurs pour d’autres artistes. Les frères Dasque et Jérémie Planté produisent des compositions électroniques (Trackhead). Un de leur titre (Indian summer) a plus d’un million d’écoutes en streaming ! Ils ont de multiples talents les membres du groupe boulevard des airs !

Les débuts et le succès de boulevard des airs

Ils font de nombreux concerts, et des premières parties d’autres artistes. En 2010 ils passent à … l’Olympia !  et apparaissent alors comme un des groupes espoirs les plus attendus de la chanson française.

2011, sort le premier album, « Paris-Buenos Aires », il deviendra disque d’or ! Une large tournée est assurée en France, Suisse, Belgique, Canada… Il reçoit une nomination aux Victoires de la musique de 2013 « révélation scène ».

Leur deuxième album date de 2013, « apparences trompeuses ». Suit une tournée de plus d’un an et demi …

Le gros succès vient avec le troisième album, même si les deux précédents ont été des réussites en tout état de cause. L’album « Bruxelles » sort en 2015 qu’ils produisent eux-mêmes comme d’habitude. Deux titres sortent du lot et cartonnent : « Bruxelles » et « emmène-moi». Ils vendent plus de 200 000 albums, double disque de platine. Des tournées suivent of course avec plus de 100 représentations internationales, dont au Japon.

Le quatrième album : encore un gros succès

Dans les 5 meilleures chansons du groupe, selon ma chanson française, il y a celle qui date de2018 dans le quatrième album à savoir « Je me dis que toi aussi« . Gros succès d’emblée, il est parmi les trois plus grosses ventes françaises du moment juste après sa sortie et c’est un nouveau disque d’or…suivi par une nomination aux victoires de la musique pour la « chanson de l’année » (même titre que l’album) devant d’autres candidats pour le moins connus : Louane, Orelsan ou encore Julien Doré… . Et même s’ils ne sont pas sous les griffes d’un label, ils donnent tout de même dans la même approche du duo, qui cumule ainsi les ventes pour chacun !! C’est le cas de « Allez reste » avec Vianney… bon…   Lionel Capouillez a fait le mixage de l’album. C’est lui qui s’est occupé de « Racine Carrée » de Stromae… pas mal du tout, non ?

diversité de style

le groupeLe dernier album de Boulevard des Airs est en fait un mélange de genres pop, variete, rock, électro … la diversité est essentielle lorsqu’elle ne conduit pas à des incohérences. Boulevard des airs a l’air d’éviter le piège et de savoir particulièrement bien durer dans un monde qui peut vite vous oublier. Ils continuent par ailleurs à sortir de nouveaux tubes sans être directement englués dans le business musical avec ses potentielles compromissions.

A suivre pour une bien belle aventure entre des copains de lycée.

Il l’ont dit

« On n’explique pas pourquoi celui-là a plus marché que les précédents, si ce n’est qu’on avait grandi et qu’on a certainement eu de la chance… On a sorti la bonne chanson au bon moment …  La scène, c’est ce pour quoi on fait de la musique. On avait déjà donné des concerts, mais c’était notre première tournée des Zéniths. On est rentrés épuisés, mais on mesure la chance qu’on a eue de pouvoir vivre ça. »

« …ce qui nous inspire sort de notre vie : ce que l’on touche, ce que l’on voit, ce que l’on lit, cela peut aussi bien être un sujet de société qu’une histoire d’amour. Que ce soit en peinture, en musique ou en sculpture, ce sont
les mêmes problématiques pour tous les artistes, ce qu’il faut savoir c’est surtout comment on le traduit…
 »

découvrez les meilleures chansons selon ma chanson française.

ma chanson française

 

Retour haut de page