Souchon Foule sentimentale

Souchon-sentimental
Alain Souchon Foule sentimentale

Foule sentimentale d’Alain Souchon, est une chanson d’Alain Souchon qui en a écrit les paroles et composé la musique… pas si mal, et c’est déjà ça ! La chanson fait partie de l’album « c’est déjà ça » de 1993.

Une chanson engagée dénonçant la société de consommation, nous renvoyant notre image dans le miroir de notre vie consommatrice et conditionnée. Même si on ne peut pas dire que Souchon  soit vraiment un chanteur engagé , il n’est pas sans dénoncer de multiples travers de nos sociétés (qui ont aussi des bons côtés : par exemple, on peut dire ce qu’on veut en France sans aller en prison … !)

 

Chanson des 20 dernières années…

Prix de la chanson de l’année aux Victoires de la musique de 1994 et chanson originale des vingt dernières années en 2005. Quand même !

Elle est restée dans les meilleures ventes pendant plus de 20 semaines. Elle est clairement l’une des grandes chansons d’Alain Souchon.

Souchon aurait dit : « Je venais d’écouter les infos à la radio. J’étais entre colère et déception. Je voulais écrire une chanson pour dire que le monde était triste, qu’on vivait une ère de vide et d’hyperconsommation, et j’ai trouvé les mots ‘foule sentimentale?’. Parce qu’on nous prend pour ce qu’on n’est pas. »

C’est Michel Coeuriot qui fait l’arrangement musical. Il est déjà intervenu pour Claude Nougaro, Michel Delpech ou encore Michel Jonasz, Chedid et Laurent Voulzy. Souchon voulait des guitares et il y en aura de nombreuses dans le titre une fois enregistré au studio Ferber. C’est dans ce studio que de nombreuses vedettes ont enregistré : Alain Bashung, Vanessa Paradis, Jane Birkin, Serge Gainsbourg, Manu Chao, Matthieu Chedid, Henri Salvador etc. pas mal non ?

De nombreuses reprises de la chanson ont été faites par différents artistes, dont les enfoirés en 94, avec Patrick Bruel, Vanessa Paradis, Jean-Jacques Goldman, Francis Cabrel ou encore Renaud.

Renaud aussi, sentimental?

Renaud a écrit une chanson « Sentimentale mon cul » en 2006 en écho à la chanson de Souchon : Renaud s’y Dé… foule :

« Putain de foule anonyme, Majorité mal-pensante, Troupeau de boeufs qui n’exprime, Qu’une pensée dégoulinante.

Sentimentale mon cul, Ces foules qui défilent, En bramant de ces slogans vengeurs, Qui envahit nos rues, Multitude débile,
Milliers de poitrines, un seul cœur.

Putain de foule anonyme, Toujours prête à lyncher quelqu’un, À lapider ses victimes, À tondre la femme du voisin. »

Souchon-foule sentimentale
Foule sentimentale

Foule sentimentale d’Alain Souchon

…6 millions de vues sur youtube

Paroles de Foule sentimentale d’Alain Souchon

Claudia Schiffer, un symbole du superficiel, sur toutes les couvertures de magazine à l’époque. Quant à Paul Loup Sulitzer, il est lui aussi un symbole : de l’argent et de l’écriture business.

« Oh la la la vie en rose
Le rose qu’on nous propose
D’avoir les quantités d’choses
Qui donnent envie d’autre chose

On nous fait croire
Que le bonheur c’est d’avoir
De l’avoir plein nos armoires
Dérisions de nous dérisoires car

Foule sentimentale

On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

Il se dégage
De ces cartons d’emballage
Des gens lavés, hors d’usage
Et tristes et sans aucun avantage
On nous inflige
Des désirs qui nous affligent
On nous prend faut pas déconner dès qu’on est né
Pour des cons alors qu’on est
Des Foules sentimentales
On a soif d’idéal
Attirées par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle
Comme on nous parle

On nous Claudia Schiffer
On nous Paul-Loup Sulitzer
Oh le mal qu’on peut nous faire
Et qui ravagea la moukère
Du ciel dévale

Un désir qui nous emballe
Pour demain nos enfants pâles
Un mieux, un rêve, un cheval

Foule sentimentale

On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales
Foule sentimentale
Il faut voir comme on nous parle »

Écrit par Serge Para

ma chanson française

 

Retour haut de page