Jacques Higelin, Champagne»

champgane pour HIgelin !C’est en 1979 que Jacques Higelin sort le « Champagne ». Jacques Higelin champagne est  chanson est dans l’album « champagne pour tout le monde », paru la même année donc que « caviar pour les autres», les deux albums seront disques d’or. C’est le second qui est publié en premier…paradoxalement, même si les deux albums ne sont pas interdépendants. Ils constituent en tout cas des albums références pour le rock français. L’une des trois meilleures chansons d’Higelin selon ma chanson française !

du Charles Trenet?

Piano et basse en accompagnement… simple mais si efficace ! On sait que Higelin appréciait Charles Trenet, et «tombé du ciel» en est un excellent exemple. Certains veulent voir dans « champagne » une réminiscence de « Le bon roi Dagobert » de Trenet… bon, ouaih, peut -être…

En tout cas, que voilà une chanson originale d’Higelin. Un monde à part entière, fantasmagorique, étrange et dérangeant. Aucun refrain dans cette chanson, avec une basse et Higelin au piano … bien vu !

L’enregistrement a été fait au château d’Hérouville où sont passés Eddy Mitchell, Elton John, Pink Floyd, Bee Gees, David Bowie, Cat Stevens … ! Il finira cependant par déposer le bilan… triste.

Cet enregistrement a ainsi été fait après une nuit difficile consacrée à essayer (avec Thibault Laurent aux manettes). L’album avait commencé à être enregistré aux Etats-Unis puis à Londres mais ce n’était pas satisfaisant pour Jacques Higelin.

la « folie » d’Higelin

Une chanson à l’image de Jacques Higelin qui lance : « A la folie qui m’accompagne et qui jamais ne m’a trahi. »… c’est beau la folie avec Jacques Higelin !

Paroles de Jacques Higelin champagne

« La nuit promet d’être belle
Car voici qu’au fond du ciel
Apparaît la lune rousse
Saisi d’une sainte frousse
Tout le commun des mortels
Croit voir le diable à ses trousses
Valets volages et vulgaires
Ouvrez mon sarcophage
Et vous pages pervers
Courrez au cimetière
Prévenez de ma part
Mes amis nécrophages
Que ce soir nous sommes attendus dans les marécages

Voici mon message
Cauchemars, fantômes et squelettes
Laissez flotter vos idées noires
Près de la mare aux oubliettes
Tenue du suaire obligatoire
Lutins, lucioles, feux-follets,
Elfes, faunes et farfadets
S’effraient d’mes grands carnassiers
Une muse un peu dodue
Me dit d’un air entendu
Vous auriez pu vous raser
Comme je lui fais remarquer
Deux, trois pendus attablés
Qui sont venus sans cravate
Elle me lance un ?il hagard
Et vomit sans crier gare
Quelques vipères écarlates
Vampires éblouis
Par de lubriques vestales
Égéries insatiables
Chevauchant des Walkyries
Infernales appétits de frénésies bacchanales
Qui charment nos âmes envahies par la mélancolie ! »

 

Écrit par Serge Para

ma chanson française

Retour haut de page