Agissons pour la chanson française !
Découvrez de nouveaux artistes et chanteurs ou redécouvrez vos artistes et chansons préférées.

Agissons pour la chanson française !
Découvrez de nouveaux artistes et chanteurs ou redécouvrez vos artistes et chansons préférées.

La musique rock est un style musical qui est apparu après la dernière guerre mondiale aux Etats-Unis, et est arrivé en Europe par le Royaume uni comme il se doit !. Il nous vient du rock’n’roll des années 40 qui provient lui-même du rhythm and blues et de la country américaine.

Le rock français quant à lui, est timidement apparu dans les années 50, et s’est affirmé dans les années 60.

Pas toujours facile de s’y retrouver dans tous les styles, genres, qui s’entrecroisent, s’alimentent des autres pour se transformer…bref on peut toujours s’y essayer !

Allons-y…

Une courte histoire du rock

 

Le rock est certes un genre musical mais aussi (et surtout ?) un style de vie musical avec sa philosophie, ses codes d’appartenance, vestimentaires etc.

La chanteur Bill Haley à 29 ans ( groupe les « Comets » ) enregistre à New-York la chanson qui fera connaître le rock’n’roll mondialement. « Rock around the clock » (1956), sera le titre numéro 1 aux Etats-Unis, plus de 20 millions d’exemplaires seront vendus.

Le rock, prolongement du rock’n’roll, est caractérisé par les instruments essentiels que sont les guitares électriques et la batterie.

Comme bon nombre de styles, il donnera naissance à plusieurs genres musicaux ou plutôt de très nombreux styles. Il sera l’un des piliers de la musique mondiale pour de nombreuses années.

Origine

Plusieurs styles de musique s’entremêlent : rock’n’roll, rhythm’n’blues, country, jazz, blues. Le rhythm’n’blues est considéré comme étant à l’origine du rock’n’roll.

Le rhythm’n’blues mélange country, gospel, jazz, blues et connaît son essor dans les années 40. C’est la communauté noire afro-américaine qui en est à l’origine : la « race music », terme utilisé avec sa connotation raciste. Mélange de rythme et de blues c’est une musique théoriquement de … rythme et de mélancolie, mais en fait c’est bien plutôt une musique de rythme enjoué et dansant. Le terme R&B (ou RnB) sera utilisé à partir des années 60.

Le RnB a désigné aussi bien certains styles blues, rock, soul ou funk au fil du temps. On retiendra notamment pour la période fin XXème siècle des artistes tels que Stevie Wonder, Ray Charles, Witney Houston qui peuvent être classés dans ce genre musical.

Le rock’n’roll apparaîtra progressivement, issu du RnB. Des titres comme « Rockin’in Rhythm » de Duke Ellington (1931) y contribueront. Des artistes auront marqué cette histoire musicale.

Fats Domino aura été une figure du jump blues, pont entre le R&B et le rock’n’roll et un des créateurs de la soul music. Little Richard est une autre figure du début de rock’n’roll et l’un des premiers artistes noirs à avoir eu du succès auprès des blancs.

Enfin Chuck Berry, le « poète du rock » un des principaux pionniers du rock’ n’ roll.

Rock’n’roll et rock

Viendront alors dans les années 50, les grands du Rock’n’roll comme Elvis Presley, icône de ce style musical. Elvis bien sûr mais aussi Johnny Cash ou encore Eddie Cochran (tendance rockabilly). Le R&B était la musique noire, le Rock’n’roll était partagé et représente une forme de passerelle aux Etats Unis entre la musique des deux communautés blancs et noirs.

Le Rock’n’roll, c’est bien sûr les voitures et les filles. Mais les années 60 voient émerger une envie de rock avec plus d’engagement et une musique plus « puissante ». Artistes américains et anglais glissent vers le rock qui s’affirmera progressivement dans les années 50 et surtout 60. C’est dans les années 60 que le rock est vraiment devenu un phénomène à part entière, culturel mais aussi sociétal en occident.

 

Le rock anglais

Le rock’n’roll vient des USA, mais le rock nous viendra principalement d’Angleterre, une même langue anglaise favorisera ce transfert. Le « rock anglais » apparaît à la suite de l’arrivée du rock’n’roll américain au Royaume Uni. Cliff Richard par exemple représente cette nouvelle tendance au début des années 60. Suivent alors les grands groupes : les Beatles, Les Rolling Stones, les Pink Floyd, Deep Purple, Queen, The Who, AC/DC (australien-anglais) etc. et encore dans les années 80-90, des Muse, Radiohead ou Coldplay, autant de groupes britanniques qui prolongent le courant du rock anglais, dans ses différents styles.

Une grande liberté de comportement, de mode de vie et de pensée a compagné cette montée du rock, avec ses excès liées notamment à la drogue et l’alcool, qui conduisirent à la mort de Jimi Hendrix l’américain ou Brian Jones le britannique, avant même d’avoir 30 ans.

De nombreux genres musicaux

Différents courants ont été créés au fil des ans : Folk rock (années 60-70) et ses paroles engagées, le rock progressif (Pink Floyd par ex.), le rock psychédélique, l’acid rock , art rock, garage rockle punk

Hard Rock, heavy metal et Punk

 

Soulignons que le rock progressif inspirera le hard rock (avec son look et la puissance de sa musique : Led Zeppelin, AC/DC, Deep Purple…) dans les années 60-70) mais aussi le heavy metal.

Le genre punk (vaurien ou voyou en anglais…) s’affirme principalement en Grande Bretagne, tendant vers un style, plus révolté, plus dur, voire criard et violent, plus affirmé en tout cas (années 70) : les Sex Pistols en sont un exemple.

Punk, rock progressif, hard rock auront inspiré d’autres genres comme le métal, l’indie rock et la new wave.

On retiendra que pour certains le métal était nul acier….(bon ok  on passe !). Les années 70 mais surtout 80 voient émerger ces styles metal ou heavy metal : violence, folie, mort sont les sujets de prédilection : voir le groupe Black Sabbath, par exemple. Si vous soulez en savoir plus sur le metal francais voir l’article

Le genre new wave (post punk) date de fin des années 70. En réaction au punk, comme le punk était en réaction au rock qui lui-même était en réaction au rock’n’roll. C’est vrai qu’on s’affirme souvent en réagissant contre quelque chose, ici des tendances musicales. Beaucoup de synthé dans la new wave. On retiendra des groupes comme The Cure ou encore Indochine côté français. (voir aussi le groupe anglais Depeche mode par ex.)

Le rock indépendant

L’indie rock (ou indé rock) ou rock indépendant des années 80, réagit contre le métal et son style recherché (costumes, ambiance, maquillage… )ou du rock trop conventionnel. Refusant les labels établis, l’indie se veut indépendant. De cette volonté d’indépendance, ce style a évolué recherchant un ‘rock authentique’, sans décorum et sans but commercial. Cette définition centrée sur l’indépendance, fait que le style de l’indie couvre des groupes de styles un peu hétérogènes. (voir Ghinzu en fin des année 90 et 2000 par ex.)

Genre Rock… Et ce n’est pas fini !!

Les années 90 voient apparaître d’autres styles comme la fusion, le grunge (venant plutôt des USA) et le britpop (d’Angleterre)… fichtre on en a un peu assez de voir tous les styles venir des pays anglo-saxons non ?

La fusion porte bien son nom, fusionnant des styles tels que metal, hard et … rap. Le groupe fusion par excellence : les Red Hot Chili Peppers (les « red hot »).

Le grunge (‘crasse’ en anglais !) est apparu dans les années 80 aux USA. Issu du punk et du heavy metal, le grunge reprend ce qui est fort, au moins empli de colère et de désillusion. Nirvana en est l’un des groupes mythiques.

Le britpop quant à lui nous vient d’Angleterre… ‘as usual’…au milieu des années 90. Genre alternatif, avec des guitares saturées mais aussi rock mélodieux venant des années 60 et 70, Beatles ou Rolling Stones, le britpop est un peu une réaction au succès américain du grunge. Oasis un des groupes phares de ce style. On notera aussi des groupes français actuels (même s’ils chantent en anglais) comme Vanished Souls, un groupe actuel.

Le rock en France

Il est apparu dans les années 50 en France, en reprise de la vague américaine et anglaise et surtout durant les années 60.

Line Renaud serait la première a reprendre le rock’n’roll anglo-saxon dans une chanson de 1955 « Tweeldee Deede » de Lavern Baker, avec des paroles très françaises de l’époque… ‘un petit oiseau chantait’… mignon. C’est aussi Jacques Hélian qui interprète avec des paroles francaises le fameux « Rock Around the Clock »

Suivent Boris Vian, ou encore Danny Boy (et les pénitents, dont les 4 musiciens portaient une cagoule…). La reprise des standards anglo-saxons est de rigueur mais pas seulement.

Henri Salvador sort un disque rock sous le pseudonyme d’Henry Cording dont les paroles sont de Boris Vian et les musiques de Michel Legrand notamment. Chansons drôles comme rock Hochet ou « rock and roll mops ». Boris Vian écrit aussi pour Magali Noël, chanteuse, « Strip rock » ou « fais moi mal Johnny Johnny » chanson écrite par Boris Vian et composée par Alain Goraguer en 1955, qui restera comme un beau succès.

Le rock francais est lancé

Les années 60 voient le rock français se lancer. Johnny Hallyday bien sûr est la première vraie star de ce style. Il est présenté par Line Renaud à l’école des vedettes en 1960 avec son premier disque. C’est son deuxième disque et sa chanson « souvenirs souvenirs » qui le font vraiment connaître.

Le rock étend son influence : Eddy Mitchell, Dick Rivers, les chaussettes noires

C’est en 61 qu’a lieu le premier festival de Rock’n’roll en France.

Avec les années 70 de nouveaux groupes ont du succès comme Martin Circus. Des artistes plus variétés s’orientent vers des chansons rock comme Bernard Lavilliers ou Véronique Sanson. Le rock ‘pur’ ne paye pas encore, mieux vaut le mélanger à de la variété française.

Des Serge Gainsbourg, Nino Ferrer ou Jacques Higelin franchissent le pas et s’orientent plus rock. L’album BBH75 d’Higelin par exemple, est dit par certains comme étant le premier album rock français digne de ce nom.

Avec la fin des années 70 un nouveau pas est franchi : le punk et le new wave arrivent en France et touchent une jeunesse à la recherche de nouveautés quelque peu transgressives. Le rock en sort grandi comme avec le groupe Téléphone (1976).

Le rock français dans les années 80 et 90

Les années 80 voient d’autre groupe connaître le succès comme Trust (1977) plus orienté hard… un groupe français au nom anglais. N’oublions pas évidemment Noir Désir. Marquis de Sade aura aussi marqué cette période avec seulement deux albums à son actif.

Mais les chanteurs français ne sont pas en reste : Balavoine en est un brillant exemple qui aurait dit dans l’émission « les enfants du rock »: « …je fais de la vraie musique rock française et non du rock anglo-saxon avec des mots en français… ». Le rock français des années 80 se libère de ses origines anglo-saxonnes, ou du moins le revendique.

Les années 90 sont celles du succès du rock alternatif avec un style français qui s’affirme : Mano Négra en est un représentant. Rita Mitsouko, Les innocents, les Négresses vertes son d’autres groupes qui associent aussi pop française et rock en français. Bien entendu n’oublions pas Alain Bashung ou encore Hubert Felix Thiefaine.

Le rock français dans les années 2000 et après ?

Avec les années 2000 d’autres artistes ou groupe se succèdent, mélangeant folk pop rock et autres styles. Louise Attaque (pop rock et garage) introduisant le violon dans le style rock francais, Indochine revient, BB brunes ou encore Shaka Ponk (heavy metal, hard). La musique électronique française prend son envol, « la french touch » et l’électro rock permet aux daft punk par exemple de s’exporter.

Les année 2010 ont vu de nombreux groupes de rock français chanter .. en anglais. Illustration de la difficulté des français à faire leur propre rock ou reconnaissance du fait que pour être connu à l’international, voire en France, mieux vaut chanter en anglais ? A moins que cela ne cache mieux parfois des paroles un peu faibles ?

Toujours est-il que le rock n’est pas mort en France. Même si le mélange avec variété et pop est fréquent, on y trouve toujours des artistes comme Matthieu Chedid ou encore certains groupes comme La Femme, alliant electro rock, punk, rock psychédélique .

Mais disons le, le rock n’est plus vraiment un mode de vie, une façon de vivre la musique. Le rap, la pop commerciale ont séduit les jeunes … alors les années 2000 certes, mais après ?

Pas fini le rock français mais un peu usé peut-être, en tout cas à la recherche de nouveaux souffles non ?

Retour haut de page