NTM, le rap francais mythique

NTM
NTM

NTM (ou plutôt suprême NTM), est un groupe hip hop français. Comme la plupart de ceux qui se sont lancés dans un rap engagé voire provocateur, le groupe vient de la banlieue parisienne, la Seine Saint Denis en l’occasion. Joeystarr et Kool Shen sont les deux rappeurs principaux du groupe. En fait de leur nom d’état civil Didier Morville et Bruno Lopes…).

Les débuts du rap français

Le groupe a été constitué en 88 et marquera les débuts du rap francais. Il disparaîtra 10 ans après pour se reformer… 10 ans plus tard, en 2008 et 2018, de façon éphémère. NTM pour « nique ta mère », l’élégance n’étant pas la marque de fabrique, mais le nom frappe et c’est bon aussi pour la notoriété. Le rap de NTM est entre hardcore et politique (conscient) (voir article sur le rap francais), et ils dénoncent les inégalités et la situation des jeunes dans les banlieues. Ambivalence du groupe qui parle d’humanisme parfois et incite à cette violence d’autres fois : inciter à la violence est-il une façon d’aider la jeunesse des banlieues ? à voir … C’est en tout cas faire écho à leur mal être et c’est déjà ça, sans doute.

NTM a été et reste un groupe mythique du rap francais et ce n’est pas fini…

NTM les débuts

les tout débuts
Ntm jeunes

Les deux rappeurs viennent du département 93 (le neuf trois) et le revendiquent. Le nom de départ est 93 NTM. Ils viennent de milieu dit défavorisé et affirment leur rejet des autorités, de la police, veulent dénoncer la situation des banlieues, les inégalités de chances qu’elles impliquent, et le racisme qui y est associé.

Ils font la promotion de leur nom illégalement à coup de tags et de graffs sauvages sur les murs de la capitale. Ils étaient trois au départ, avec DJ S (Franck Loyer). C’est une démonstration de breakdance par des danseurs hip hop américains, à laquelle ils vont séparément, qui va déclencher indirectement leur engagement commun. Ils prennent des cours de danse et font des démonstrations eux-mêmes de breakdance ou de smurf, sans oublier les grafittis dans les métros parisiens. JoeyStarr et Kool Shen créent un groupe de danse, Actuel Force, et gagnent des concours de breakdance. Comme souvent le rap était pratiqué au sein de groupes. Ils font partie du groupe NTM qui est constitué d’une vingtaine de membres, puis s’étend pour dépasser la cinquantaine.

Le groupe NTM

Le groupe NTM est à l’origine un groupe de graffeurs (les graffitis writers), qui bifurque vers le rap et donne des représentations dans des boîtes. Kool Shen et Joeystarr écrivent des textes, parlant surtout de graffiti au départ, et ils se lancent en voulant absolument réussir ! Belle ambition et belle volonté ! Et c’est un premier passage en 88 sur Radio Nova, LA radio qui promeut le rap et le hip hop, en particulier dans le cadre de l’’émission de Dee Nasty, puis un concert en 89 à l’Elysée Montmartre. Les concerts s’enchaînent alors et le groupe passe même sur Canal+ en 90. C’est la période pendant laquelle les maisons de disques s’intéressent au rap comme éventuel futur style pouvant connaître un succès nouveau et créer du nouveau business. Ils signent avec Sony suite à cette émission. C’est Nina Hagen (chanteuse allemande rock et punk) qui a invité le groupe… merci à elle !

premier disque

Ils sortent alors un premier disque de quatre titres, « le monde de demain » qui est vendu tout de même à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires. Il sort, alors que des affrontements violents ont lieu entre police et jeunes des banlieues. Un jeune de Vaulx-en-Velin, Thomas Claudio, meurt en moto après avoir percuté un barrage de policier et c’est l’émeute dans la cité lyonnaise rappelant celle de 1981 en ce même lieu. Mitterrand est Président de la République d’alors. Il déclare à propos de ces évènements violents : « Rien n’excuse cette violence, assurément et elle doit être raisonnée, et s’il le faut, remise en ordre. Mais il faut comprendre, que peut espérer un être jeune qui naît dans un quartier sans âme, qui vit dans un immeuble laid, entouré d’une sorte de concours d’autres laideurs, des murs gris sur un paysage gris pour une vie grise ; avec tout autour une société qui préfère détourner le regard et qui n’intervient que lorsqu’il faut précisément se fâcher, interdire. »

Premier album

En 1991 ils sortent leur premier album « Authentik ». Les ventes atteignent les 100 000 ventes après plusieurs mois, et bien entendu une tournée suit, avec en particulier le Zenith de Paris en 92, qui fait salle pleine ! Pour la première fois un groupe de rap remplit une salle de cette importance.

NTM dégaine un nouvel album en 1993 : « J’appuie sur la gâchette ». L’album est principalement composé par DJ S. On y retiendra le titre « police » (voir l’article sur la chanson police) notamment qui lancera plus qu’une polémique :

« Jamais par la répression vous n’obtiendrez la paix,
la paix de l’âme, le respect de l’homme.
Mais cette notion d’humanisme n’existe plus quand ils passent l’uniforme,
préférant au fond la forme, peur du hors normes… Souvent mentalement retardé.
Le portrait type, le prototype du pauvre type,
voilà pourquoi dans l’excès de zèle, ils excellent.
Voilà pourquoi les insultes fusent quand passent les hirondelles.
Pour notre part ce ne sera pas « fuck the police »,
mais un spécial Nick Ta Mère de la part de la mère patrie du vice. 
» Pas si mal les paroles …quand même.

Le titre du même nom que l’album parle de suicide… mais c’est surtout le succès qui est tué dans l’œuf : l’album est un échec à la vente à sa sortie. Il est suivi de concerts notamment au Palais des sports. L’album aura mis du temps à percer, mais il est disque d’or 4 ans après sa sortie !

NTM
NTM

Troisième album en 1995 : « Paris sous les bombes »,

bombes de peintures en fait. DJ S part du groupe, et les compositions sont principalement le fait d’anciens membres de Assassin. Le titre « la fièvre » (voir article sur la fièvre )connait le plus gros succès Un demi million de ventes et c’est le Zenith de nouveau ainsi que le Bataclan.

Vient 98 et sort l’album « suprême NTM », l’Album de la réussite totale, avec près de 50.000 ventes en un jour !

Des concerts suivent, dont en Belgique, gros succès. Les deux rappeurs créent cette même année, leurs propres labels.

La fin de NTM ?

En 2000 un album live sort « NTM live ». 2001 et les deux nouveaux labels de Joestarr et Kool Shen sortent différents maxis et une compilation. Puis les deux rappeurs se séparent, NTM disparaît… provisoirement.

Les deux artistes n’étaient pas si proches que cela semble-t-il, les années précédant cette séparation. De toute façon, leurs carrières se séparent en deux carrières solos, ce qui conduit Kool Shen a sortir un premier album en 2004 « dernier round » qui porte bien son nom, car il se retire en tant qu’interprète rap, provisoirement ceci dit, puisqu’il sortira un deuxième album en 2009.

Joeystarr quant à lui, sort un premier album solo en 2006, « gare au jaguarr ». Suivent des concerts à l’Olympia notamment.

Le groupe se reforme

2008 et le groupe à deux se reforme…et l’annonce officiellement dans l’émission de Michel Denisot…. Voilà une façon bien conventionnelle de faire des annonces, pour un groupe qui refusait les conventions… mais bon… on évolue avec l’âge et la réussite…sans doute.

avec sofiane
Ntm et sofiane

Des tournées suivent dans toute la France, en Suisse également. En 2010 c’est le Parc des Princes… et en première partie passe Sexion d’Assaut (Maître Gims).

Kool Shen sort son troisième album solo en 2016 « sur le fil du rasoir » et durant ces années Joeystarr est acteur de cinéma de talent et connaît une belle carrière cinématographique. Il passe aussi un certain nombre de mois en prison…

Il faudra cependant attendre 2018 pour qu’un nouveau titre des deux rappeurs sorte de nouveau. Le titre « sur le drapeau » avec le rappeur Sofiane est proposé en streaming.

2019 devrait être l’année de la sortie d’un nouvel album studio

NTM, excessif ?

Crier sa haine de la justice et la police, c’était une pratique de NTM. Être dans un pays d’état de droit permet à chacun de s’exprimer en toute liberté. Mettre en cause l’état de droit conduit à risquer de mettre en cause nos libertés. Pour autant dénoncer les excès est non seulement un droit mais aussi une forme de devoir … Mais appeler à la haine et la violence en lançant des messages auprès de jeunes se sentant délaissés…? A chacun de s’en faire une idée.

Ce sera le tribunal correctionnel pour les membres d’NTM avec une condamnation à la prison ferme, mais en appel le jugement est transformé en prison avec sursis sans interdiction temporaire d’exercer le métier d’artiste… La justice sait aussi défendre la liberté d’expression… pas mal non plus.

Mais il y en a eu des problèmes et des condamnations pour Joeystarr…une attaque à la hache sur un véhicule en sortie de boite (il l’a reconnu), des violences contre un animal – son singe en l’occasion – qu’il frappe devant les caméras, des coups et des crachats contre des gendarmes qui s’interposaient lors d’une bagarre entre Joestarr et son ancien garde du corps, des violences conjugales auprès de son ancienne compagne, l’agression d’un jeune étudiant lors d’une sortie de boîte, l’agression d’une hôtesse de l’air avec gifle, crachat et coup de poings. Hum pas terrible quand même.

Ça n’enlève rien au talent de Joeystarr mais ça ternit un peu son message non ? La violence verbale conduirait-elle à la violence tout court ?

il l’a (l’ont) dit

JoeyStarr a dit que Kool Shen serait le meilleur rappeur français : « J’ai eu la chance de faire 4 albums avec celui que je considère comme le meilleur rappeur français ».

Le groupe NTM se forme de nouveau et JoeyStarr en dit : « Parce qu’on est contents d’être là, et… à part quelques exemples concrets, le rap français sur scène n’existe plus. »

Joeystaar change de point de vue à 180°?

(2017) « Il y a un truc qui me prend la tête, cette posture victimaire qu’ont souvent les jeunes de banlieue … plein d’entre eux ont les deux pieds dans la merde… je suis aussi passé par là … mais ils se posent en victime – (et disent) on n’a pas le choix (de vendre de la drogue notamment )… » Il aurait bien changer Joeystarr ? ou alors ce sont les jeunes des banlieues qui ne seraient plus les mêmes et se posent trop en victimes … Fichtre, à chacun de voir…

Kool shen le dit (2016) « Quand tu fais de l’egotrip, de quoi tu parles ? Des reproches qu’on pourrait te faire ? Des qualités que tu as ? Là, sept années se sont écoulées depuis mon dernier album solo. Il paraît que je suis dépassé,… » « Moi, déjà, j’essaie de faire de la musique. Si je suis revenu faire cet album, c’est par pur plaisir. Durant ces sept années d’attente, il y a eu cinq ans d’arrêt total. Et entre temps, il y a deux trois trucs qui se sont passés dans la musique. L’arrivée de l’electro, des beats un peu plus lents, une façon différente de poser. C’est un nouveau challenge pour moi, de me dire : « Est-ce que je peux prendre ce genre de prod ? » et le faire à ma sauce. Je n’ai pas l’impression d’avoir fait du jeunisme.

On vieillit tous … certes, mais eux ils ont marqué profondément le rap francais !

Écrit par Serge Para

ma chanson française