Le Concert d’Eddy De Pretto à l’Élysée Montmartre

Concert du chanteur Eddy de Pretto à L'Elysée Montmartre

 

Déjà six mois que j’ai acheté la place pour le concert d’Eddy De Pretto le 18-05-2019. Depuis, elle traîne dans ma chambre, elle prend la poussière, elle se fait trimbaler dans tous les sens, tous les recoins… Et puis, arrive enfin la fameuse date ! Je ne tiens plus en place, je connais l’album par cœur et suis impatient de voir ce que ça donne sur scène, de plus j’ai vu quelques vidéos où Eddy de Pretto est sur scène sans musiciens… J’avoue que ça me fait peur, mais je veux voir, et je veux entendre… C’est parti !

 

Kiddy Smile en première partie

Mon amie et moi arrivons devant la salle à 17 heures. La queue devant l’Elysée Montmartre commence déjà à prendre forme. Il y a peu de monde devant nous, je sens que nous allons être au premier rang, je ne tiens plus en place et deviens insupportable. L’attente commence à se faire longue, nous discutons et faisons connaissance avec deux filles très sympathiques qui se trouvent juste derrière nous et elles aussi s’impatientent.

19 heures, les vigiles ouvrent les portes, la fouille commence, vérification des billets de concert et nous arrivons enfin, juste devant la scène. Je nage en plein bonheur ! La salle se remplit petit à petit. La scène est centrale, en forme de ring de boxe, sponsorisée par Adidas. L’Elysée Montmartre est petite, très familiale et la disposition permet à tout le monde de voir l’artiste comme il faut, c’est très bien pensé.

19h 50, la première partie du concert arrive, sans annonce et très discrètement. C’est quand j’ai vu le nom « Kiddy Smile » sur l’afficheur du ring, que j’ai compris que la première partie avait commencé. Kiddy Smile, c’est un DJ. Ce n’est pas du tout mon genre de musique. J’ai beaucoup de mal avec l’électro, alors autant vous dire que la première partie m’a paru longue, très longue. Et le public n’avait pas l’air très réceptif… De plus, il a remixé « Set Fire to The Rain » d’Adèle, une chanson que, pour moi, nous n’avons pas le droit de toucher…

 

L’arrivée d’Eddy de Pretto sur scène…

C’est vrai que c’est une bonne question, comment va arriver Eddy de Pretto en sachant que la scène est centrale, qu’aucun chemin n’a été fait pour faciliter le passage de l’artiste ? Depuis la fin de la prestation de Kiddy Smile, le Ring de box est allumé, quelques messages apparaissent de temps en temps comme « technique de préparation », « esquive de l’adversaire » … Il nous plonge dans l’univers du combat et ça c’est drôlement cool. Nous entendons dans les enceintes des bruits de coup, de forte respiration, comme si Eddy était en train de battre dans la salle d’à côté. Le public est en fusion, nous le cherchons partout. Mais les lumières sont toujours allumées… Donc il n’arrivera pas tout de suite.

Je remarque au centre de la scène quatre grilles… Peut-être arrivera-t-il par le dessous de la scène ?

Les lumières s’éteignent ! Une introduction avec un film où De Pretto nous parle de sa vie, plus particulièrement des sports qu’il a essayé, puis plus particulièrement du fait qu’il n’aime pas perdre, qu’il voulait toujours se dépasser et de toujours y arriver et que c’était devenu un combat personnel alors qu’il se trouvait plus fragile que les autres. D’où, je pense, la scène en forme de ring. Des coups de cloches du début de combat se font retentir, un projecteur s’allume, et Eddy commence a chanter « Musique Basse ». Sortant directement de ses loges, il fend la foule avec l’aide d’un garde du corps, comme Johnny Hallyday l’avait fait au Parc des Princes en 1993 (avec une vingtaine de vigile en plus…). L’artiste arrive au ring de boxe et fait le tour afin de voir et serrer quelques mains au premier rang. Quelle générosité, merci Eddy!

… avec un public qui répond présent.

Voici maintenant « Ego », tout le monde chante. Je trouve ça beau. Eddy occupe vraiment toute la scène, le manque de musicien ne se fait pas ressentir, et ça c’est bien. C’est malgré tout une drôle de sensation que d’entendre de la musique sans voir de musiciens jouer.

« Jimmy », je l’ai écoutée en boucle. Et j’aime cette chanson car on peut y faire chacun son interprétation. Dans mon article sur l’album d’Eddy de Pretto, j’avais évoqué une histoire d’amour toxique. Eddy de Pretto nous parle en fait de son dealer dont il a du mal à se décrocher, du moins des substances toxiques qu’il lui achète… Ou peut-être, est-il tombé amoureux de son dealer ? Le mystère est tellement grand dans cette chanson qu’elle me transporte, et l’interprétation scénique est magistrale.

 

« Random » arrive. Cette chanson avait fait l’objet d’un clip musical, sorti en janvier. Un clip particulier où l’on voit le chanteur avec un masque, faisant des acrobaties. L’énergie qu’il délivre pendant cette chanson est incroyable. Tellement incroyable, qu’il arrive à la transmettre à toute la salle qui transpire déjà à force de se dandiner et de s’égosiller sur toutes les chansons. Le public est chaud, l’ambiance est au top.

Il nous parle ensuite de sa mère, nous dit qu’au final il est complètement normal. Eddy de Pretto est un chanteur engagé et ses chansons le sont aussi mais elles sont aussi très personnelles et traitent de l’homosexualité, généralement. Il en parle parfaitement bien et arrive à toucher tout le public. Puis des chansons sur l’apparence comme « Genre » sur laquelle il termine sur un « freestyle » pendant que l’afficheur du ring se baisse. La fin de cette chanson annonce la fin de la première partie.

Sur l’afficheur commence un nouveau film où l’on apprend que la seule chose qu’il s’autorisait c’était de pleurer, sur une chanson d’Adèle. Et pendant que le film se passe, nous apercevons derrière, l’afficheur, un technicien qui installe un pied de micro et un piano, Que nous réserve la suite ?

 

Un artiste au plus près du public.

L’afficheur se relève. Cette idée d’occuper le public avec des films, pendant la transition est une idée de génie. Et nous avons, maintenant le droit, à une chanson totalement inédite. Elle s’appelle, je pense, « A Quoi Bon ». Et si j’ai bien compris, il parle de son passé, de la drogue et ne se trouve pas assez bien pour arriver au creux des reins d’une personne qu’il aime très certainement.

Eddy De pretto au piano

Le chanteur enlève maintenant ses oreillettes pour pouvoir nous entendre et parler avec nous. Il s’excuse auprès de ceux qui ne verront que le dos du chanteur pendant cette partie intimiste et leur promet de se rattraper pendant la suite du concert.

Le spectacle continue avec deux chansons d’amour qui sont « Risque de toi » (sortie sur l’édition de luxe de son album) et « Honey » qui me fait fondre totalement… C’est son histoire et celle de beaucoup de gens aussi, et la magie de la scène et du vécu rend cette version piano-voix inoubliable. Il nous interprète encore une chanson inconnue au bataillon : « A Propos de Toi ». Sublime mélodie et sublimes paroles.

La partie intimiste du concert d’Eddy De Pretto à Paris touche à sa fin avec « Comme ça » avant de voir l’afficheur se baisser puis un nouveau film parlant de son homosexualité et montrant un combat de boxe.

 

Eddy De Pretto, chanteur rempli d’énergie !

Ce film, très touchant, était parfait pour introduire « Grave » qui, je m’en souviens, avait fait un carton à sa sortie. Eddy est aussi énergique qu’au début du show. Il est impressionnant ! « Quartier des Lunes » et « Fête de trop » s’enchainent sans transition. Je sens la fin de concert arrivé.

musiciens-de-pretto-elysee-montmartre

Bingo ! Le chanteur s’en va en traversant la foule, comme pour son arrivée. Les rappels sont nombreux et le chanteur se fait désirer. Va-t-il revenir ?

Oui ! Il revient, sur la scène classique et nous nous apercevons qu’il y a, en fait, un batteur et un DJ qui sont sur scène avec lui ! La salle comportait alors deux scènes, une centrale pour le chanteur et la scène habituelle pour les musiciens. « Rue de Moscou » sera la première chanson du rappel. De nouveau, il risque une traversé dans la foule pour revenir sur le ring. Apparemment, le combat n’est pas fini et se poursuivra dans la « Banlieue » et ses « Kid » les rejoindront pour chanter en cœur avec lui.

Eddy de Pretto nous salut, nous remercie puis s’en va…

22h 33, les lumières s’éteignent et la salle se vide déjà.

 

Ressenti et avis sur le concert d’Eddy De Pretto

Pendant que la salle se vide, moi je ne bouge plus, je suis vidé, rincé, mes cordes vocales sont éclatées et mes oreilles sifflotent à l’arrivé du calme. Comment fait-il ? Comment fait-il pour tenir une heure trente de show aussi intense que ça ? Pour être aussi à l’aise sur scène ? Le gars est arrivé, il nous a parlé comme si nous buvions un verre dans un salon de l’un ou de l’autre. J’ai retrouvé, ce soir, tout ce que j’aimais chez un artiste : la simplicité, l’honnêteté, le talent, la sensibilité, l’énergie, le partage. Je sentais que l’artiste était heureux d’être là, avec nous. La setlist était très bonne, 19 chansons au total. Pour tout vous dire, je pensais qu’il jouerai l’intégralité de son album tel qu’il est. Et bien, je suis agréablement surpris de voir la tournure du concert d’Eddy de Pretto à l’Elysée Montmartre, les différents tableaux…

Ma seule déception, peut-être, est ne pas avoir vu le chanteur et ses musiciens (batteur et DJ) ensemble sur scène. Mais en même temps, je comprends… La scène était petite… Et vu la présence scénique que possède Eddy de Pretto, une petite scène remplie d’instrument et de platine ne lui aurai pas suffi. En tous cas, je suis curieux de voir ce que peut donner le mélange musiciens (avec pourquoi pas une équipe plus nombreuse !).

Voilà, c’est ici que nous nous quittons et mes derniers mots seront : De Pretto, Chapeau !

Setlist du concert live d’Eddy de pretto à L’Elysée Montmartre :

Musique Basse – Ego – Jimmy – Random – Mamère – Normal – Desmurs – Genre – A Quoi bon (Inédite) – Risque de toi – Honey – A Propos de Toi (Inédite) – Comme ça – Grave – Quartier des Lunes – Fête de Trop – Rue de Moscou – Banlieue – Kid.

Retour haut de page