Jonasz en  Concert de décembre 2018

Michel Jonasz un spectacle pro !
Michel Jonasz un spectacle pro !

Michel Jonasz en concert c’est pro ! bien rodé mais pas surfait.

Plus de 30 ans après « Unis vers l’uni » et ses concerts au Palais des sports, Jonasz refait quasi le même spectacle avec le même quartet, étendu pour l’occasion.

Jonasz en concert à « la Seine musicale »

Le 16 décembre, 4000 spectateurs se pressaient sans cette belle salle. La Seine musicale, un ensemble de bâtiments en forme de vaisseau, est située sur la pointe de l’île Seguin près de Paris.

Les spectateurs sont à l’image de Michel Jonasz…plus très jeunes ! Ils sont venus écouter, voir défiler une partie de leur vie… 50 ans de chansons de Michel Jeunesse euh … Jonasz !

Très majoritairement des couples de 50, 60 ou plus, avec de temps en temps un de leur enfant ou petit enfant.

Les chansons étaient reprises en chœur, mais pas d’exubérance, tout le monde est resté très calme quand même. Pas de débordements !

On sentait, ceci dit, un vrai attachement de vie, les souvenirs des années passées revenaient dans la salle comme un esprit presque palpable. Pas d’ironie, mais de la nostalgie.

Les chansons souvenirs de Michel Jonasz ont défilé : la boîte de jazz, Lucille, j’veux pas qu’tu t’en ailles, joueurs de blues

Toujours aussi moderne quand même !

Wab, beatboxeur en première partie : terrible !

Vous connaissez ? non ? pas grave…

La première partie du concert de Michel Jonasz a été terrible, devrait-on dire horrible ? pas tout à fait mais presque…

Wab est un beatboxeur.

Le beatboxing est un style de musique basé en grande partie sur les percussions. Les instruments n’existent pas : le beatboxeur les crée lui-même avec sa bouche, sa gorge etc et chante. Il le fait aussi en enregistrant au fur et à mesure les différents sons, pour créer une chanson ou une musique. Les puristes souhaitent qu’il n’y ait aucun instrument utilisé, ou enregistrement musical. Bien souvent la création est accompagnée de motifs musicaux préenregistrés ou réalisés en direct (avec un clavier par exemple).

Le Jazz ( voir article sur le jazz français) a été le premier style moderne à intégrer cette approche. On en trouve les prémices dans l’improvisation vocale utilisant des d’onomatopées peu rythmiques, le scat. Le style évolue entre les années 20 et 60. Par exemple, les Mills Brothers chantent, mais imitent aussi des instruments de musique, comme trompette, trombone etc, avec leurs propres gorges et voix. Les percussions vocales prennent ensuite de l’importance (Don Elliott par exemple dans les années 50).

Enfin, le hip hop a valorisé ces techniques et a conduit au beatboxing actuel.

Wap, on oubli ? difficile !

Bref, Wab est un beatboxeur moderne. Bon, Wab a donné l’impression d’être un peu comme le Web : avec des fakenews ou plutôt des fakemusics… clairement des parties étaient enregistrées et il faisait semblant de les créer en direct… en tout cas c’est l’impression claire qu’il donnait par moment. Pas top …

Les discours entre les musiques/chansons sont à revoir absolument… ‘vous êtes un super public’ etc etc.». Les paroles des chansons sont à oublier, très pauvres et mal dites.

Certains nous trouverons peut-être durs, mais c’est la seule fois qu’on l’a vu, et ce n’était vraiment pas à la hauteur de ce qui allait suivre. Ça peut arriver à tout le monde, dont acte… mais quand ça arrive c’est terrible !

Bref une première partie sans intérêt, voire pire. A oublier ou alors arriver après l’entracte de… 20 minutes après le passage de Wab ?.

Michel Jonasz méritait mieux comme première partie !

Jonasz en concert ou plutôt des concerts en série.

Michel Jonasz sur la Seine Musicale
Michel Jonasz sur la Seine Musicale

La série de concerts, est en fait une nouvelle saison, la saison 2. Presque une série télévisée en live pour Michel Jonasz. Une même tournée avait déjà été faite l’année passée.

Le quartet de Michel Jonasz était LE quartet de ses concerts.

Les historiques, Jean-Yves Di Angelo au clavier, Manu Katché à la batterie, et un nouveau par rapport aux deux précédents : Jérôme Regard à la contrebasse. Des pros !

Ça swing, ça blues et ça jazz.

Un très beau concert, avec un Michel Jonasz qui sait parfaitement créer le lien avec les spectateurs, en glissant quelques histoires entre certains titres.

 

Bravo Monsieur Jonasz !

Écrit par Serge Para

ma chanson française

 

Retour haut de page