Aldebert

Aldebert, le talent d’un « grand » qui a gardé son âme d’enfant !

aldebertIl a une énergie aussi débordante que communicative, Aldebert. Et un talent qui fait de lui un artiste incontournable de la chanson française…

Les débuts : Aldebert « pour les grands »

Guillaume Aldebert nait en 1973. Il grandit à Besançon, et, depuis toujours, il aime raconter des histoires.

Ses outils premiers ? Le dessin, la photo et la vidéo. Mais c’est aussi un musicien dans l’âme, guitariste depuis l’adolescence, qui se met à écrire des chansons. Pour les amis d’abord. Et puis, encouragé par ces derniers, il commence à les chanter lui-même, sur scène. Ses influences sont multiples, et éclectiques : le rock, le métal, la chanson française… Parmi bien d’autres !

Son premier album, « Plateau télé », sort en 1999-2000. Lui succèderont en 2003 « Sur place ou à emporter », « L’année du singe » en 2004 et « Les paradis disponibles » en 2006. Un florilège de chansons drôles, tendres, émouvantes, de textes fins, intelligents et poétiques, et de mélodies réussies. Aldebert nous parle d’enfance, d’amour, du temps qui passe… Et nous raconte des histoires, des tranches de vie, tout simplement. « La plage », « Marabout », « La méthode couette », « Rentrée des classes », « Hypocondriaque », « Amoureuse », « Des chatons dans un panier » : autant de titres pour nous faire entrer dans son univers. Et nous donner envie d’écouter tous les autres !

Sur scène, il montre toute l’étendue de son talent. Energie, humour, et jeux de scène sont au rendez-vous. Il enchaîne les dates, et sort un (excellent) album livre en 2005 : « Aldebert en scène ». Parfait pour qui veut découvrir un concentré d’Aldebert, d’avant la période « Enfantillages »…

Les Enfantillages d’Aldebert

Des chansons pour enfants

Car en 2008, Aldebert se met à la chanson pour enfants. Par hasard, et tout naturellement finalement… Il parlait déjà beaucoup d’enfance dans ses textes, et a l’habitude d’être au contact de ce public particulier, car il était aussi animateur. La chanson pour enfants lui offre plus de liberté encore, et lui permet de sortir des cadres et carcans des « genres » de la chanson « pour adultes ». Et puis de se trouver face à un public « qui ne fait pas semblant », comme il le dit lui-même.

C’est un vrai souffle de renouveau qu’il apporte à ce genre. Il met dans ses chansons le même talent, le même humour, la même qualité artistique que dans son répertoire adulte. Ses propos sont intelligents, ses jeux de mots excellents, ses mélodies entraînantes : petits, et grands, ne s’y trompent pas. Et sont séduits, de 0… à 150 ans !

Enfantillages 1, 2, 3

Autre particularité que l’on retrouvera dans tous ses « Enfantillages » : les invités qui l’accompagnent sur la plupart de ses titres. Maxime Le Forestier, Alizée, Anne Sylvestre, Ours, Archimède, Grand Corps Malade, Zaz… Impossible de les citer tous : le mieux reste de les découvrir sur les albums !

aldebert enfantillageEn 2010 et 2011, sortent « J’ai 10 ans » (un best of agrémenté de quelques inédits, et de versions live et manouches de ses titres) puis « Les meilleurs amis ». Un (bref) retour à la chanson pour adultes avant la sortie d’Enfantillages 2 en 2013. Puis des « Enfantillages de Noël » en 2015 (à découvrir : l’hilarant « Petit papa Noël (chamboulé !) » ou le très touchant « Nécessaire »). Les « Enfantillages 3 » arrivent en 2017, avant l’album anniversaire « 10 ans Enfantillages » en 2018.

A écouter absolument : les drôlissimes « On ne peut rien faire quand on est petit » et son parallèle « On ne peut rien faire quand on a un petit », ou « Pour louper l’école » ; les émouvants « Plus tard quand tu seras grand » ou « La vie c’est quoi » ; les pertinents « Les questions » ou « Range ta piaule » (les parents comprendront !) ; les engagés « Joli zoo » ou « Aux âmes citoyens » ; les excellents « Du gros son » ou « Soucoupe volante »… Il faudrait les citer tous !

Aldebert, toujours roi de la scène !

aldebert concertDepuis plus de 10 ans, Aldebert sillonne les scènes de France et de Navarre avec les titres de ses « Enfantillages ». Des spectacles vivants, où son enthousiasme – comme celui de ses musiciens, les mêmes depuis ses débuts – gagne à tous les coups la salle toute entière. Enfants, parents et grands-parents chantent, sautent, dansent, rient. On voit passer Super-Mamie ou des Zombies. Des cartables géants et des soucoupes volantes. On passe un vrai moment heureux, de partage, exceptionnel somme toute, où l’imaginaire a une place de choix. Et si nous étions tous restés de grands enfants ?

 

Aldebert est un artiste, talentueux et créatif, à découvrir absolument… Si ce n’est pas déjà fait !

 

écrit par Laurence

ma chanson française