Points

Découvrez !
Notez !
Commentez !
Votez !
Partagez !

Agissons pour la chanson française !

Melissa

melissa Julien ClercCette chanson, de 1984, Melissa, sera un immense succès un peu contre toute attente.  Ses paroles sont certes originales mais ne sont pas au niveau des chansons d’avant de Julien Clerc avec Roda-Gil ! Toujours est-il que c’est David McNeil qui écrit les paroles durant des vacances à Ibiza. C’est le fils du peintre Chagall ! Il semblerait qu’il aie été inspiré par la vue d’une femme se déshabillant derrière les persiennes voisines. De retour, c’est dans un restaurant avec Julien Clerc, qu’ils se décident à faire une chanson ensemble. Lors d’une rencontre de travail, Julien Clerc parle de son intérêt pour les Antilles et fait entendre une musique qu’il a composée. Il faut dire que Julien Clerc est d’origine guadeloupéenne du côté de sa mère.

McNeil écoute chez lui la cassette, repense à Ibiza et les premières paroles couchées sur le papier à l’époque. La fille s’appellera Melissa. A vrai dire, les paroles initiales évoquaient des voyeurs peignant façon Henri Matisse :  l’un des vers était « imitez Matisse ». Mais ça ne plaisait pas trop à Julien Clerc, pensant semble -t-il que  tout le monde ne connaissait pas Matisse… McNeil n’étant pas convaincu, il semblerait que Julien Clerc l’aie fait descendre dans la rue interroger des passants… dont la très grande majorité ne connaissait pas le peintre ; malin! ou plutôt démarche pleine de malissa euh.. de malice …Bref, les paroles se sont alors transformées, comme après un coup de pinceau, en  …matez ma métisse  !! diable.

La maison de disque ne veut pas d’emblée de ce titre. Il faudra que Julien Clerc pèse de tout son poids pour la faire accepter… bien vu ! comme quoi, quand on a du talent il faut forcer le passage pour imposer ses idées et ça marche!

Melissa sera l’un des grand succès de Julien Clerc.

VIDEO

 

Paroles de Melissa de Julien Clerc

 

Mélissa, métisse d’ibiza
vit toujours dévêtue
dites jamais que je vous ai dit ça
ou mélissa me tue…
le matin derrière ses canisses a-
-lors qu’elle est moitié-nue

sur les murs devant chez mélissa
y a tout plein d’inconnus
“descendez, ça, c’est défendu !
oh ! c’est indécent !”
elle crie mais bien entendu
personne ne descend…
sous la soie de sa jupe fendue
en zoom en gros-plans
tout un tas d’individus
filment, noirs et blancs…
mélissa, métisse d’ibiza
a des seins tout pointus
dites jamais que je vous ai dit ça
ou mélissa me tue…
“descendez, ça c’est défendu
mater chez les gens !”
elle crie mais bien entendu dix ans qu’elle attend
mélissa, métisse d’ibiza
a toujours sa vertu
dites jamais que je vous ai dit ça
ou mélissa me tue…
ouh ! matez ma métisse
ouh ! ma métisse est nue
mélissa, métisse d’ibiza
vit toujours dévêtue
dites jamais que je vous ai dit ça
je vous ai jamais vu
le matin derrière ses canisses a-
-lors je vends des longues-vues
mais si jamais mélissa sait ça
là, c’est moi qui vous tue…

 

 

 

 

Retour haut de page