Agissons pour la chanson française !
Découvrez de nouveaux artistes et chanteurs ou redécouvrez vos artistes et chansons préférées.

Les divorcés

les divorcésAvec Roland Vincent qui lui avait déjà composé “chez Laurette” (1965), Michel Delpech était entré dans la catégorie vedette de variété en ces années 70, il réitèrera l’exploit avec “les divorcés“.

C’est avec l’auteur Jean-Michel Rivat qu’il réitère une immense succès, cette fois avec une une chanson engagée, sur un sujet difficile pour l’époque, le divorce. Evidemment divorcer est habituel, totalement accepté aujourd’hui, mais ce n’était certes pas le cas il y a encore 50 ans. Ils auront tous les deux travaillé sur le texte de la chanson, ceci pendant des semaines. Pour la musique, Michel Delpech retrouve une ancienne mélodie folk composée par son fidèle Roland Vincent.

Mais en fait peu de gens croient dans cette chanson, dans la maison de disque qui est en contrat avec Michel Delpech! Il faudra que Eddie Barclay lui-même. intervienne pour la soutenir voire l’imposer…

Dès sa sorite en 1973, le succès est immense… amour et divorce , un cocktail dans lequel de nombreuses personnes se retrouvent, dans un moment où le nombre de divorces augmente fortement.

Certes, le divorce par consentement mutuel fut  instauré lors de la révolution française, le 20 septembre 1792. Et c’est le , sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing. que cette procédure par consentement mutuel permet de simplifier et dédramatiser le divorce.

Le phénomène de société devient un phénomène de la chanson française: une  nouvelle chanson culte est née!

 

VIDEO les divorcés

Paroles les divorcés

On pourra dans les premiers temps
Donner la gosse à tes parents,
Le temps de faire le nécessaire.
Il faut quand même se retourner.
Ça me fait drôle de divorcer,
Mais ça fait rien : je vais m’y faire.
Si tu voyais mon avocat,
Ce qu’il veut me faire dire de toi :
Il ne te trouve pas d’excuses.
Les jolies choses de ma vie,
Il fallait que je les oublie :
Il a fallu que je t’accuse.
Tu garderas l’appartement.
Je passerai de temps en temps,
Quand il n’y aura pas d’école.
Ces jours-là, pour l’après-midi,
Je t’enlèverai Stéphanie.
J’ai toujours été son idole.
Si tu manquais de quoi qu’ce soit,
Tu peux toujours compter sur moi
En attendant que tu travailles.
Je sais que tu peux t’en sortir :
Tu vas me faire le plaisir
De te jeter dans la bataille.

Si c’est fichu
Entre nous,
La vie continue
Malgré tout.

Tu sais maintenant c’est passé
Mais au début j’en ai bavé :
Je rêvais presque de vengeance
Evidemment j’étais jaloux
Mon orgueil en a pris un coup
Je refusais de te comprendre.
À présent, ça va beaucoup mieux
Et finalement je suis heureux
Que tu te fasses une vie nouvelle.
Tu pourrais même faire aussi
Un demi-frère à Stéphanie :
Ce serait merveilleux pour elle.

Les amis vont nous questionner
Certains vont se croire obligés
De nous monter l’un contre l’autre
Ce serait moche d’en arriver
Toi et moi à se détester
Et à se rejeter les fautes.
Alors il faut qu’on ait raison
Car cette fois-ci c’est pour de bon :
C’est parti pour la vie entière.
Regarde-moi bien dans les yeux
Et jure moi que ce s’ra mieux
Qu’il n’y avait rien d’autre à faire

Retour haut de page