Agissons pour la chanson française !
Découvrez de nouveaux artistes et chanteurs ou redécouvrez vos artistes et chansons préférées.

Le téléphone pleure

le téléphone pleure claude FrançoisLe téléphone aujourd’hui est un objet usuel et naturel dès le plus jeune âge. Ce n’était pas encore le cas quand, en 1974, Claude François sort cette chanson. C’est en écoutant une chanson américaine (comme d’habitude !) qui parle de téléphone, qu’il pense à écrire la chanson.

Il demande alors à Franck Thomas d’écrire un texte en s’inspirant d’un film l’epouvantail, dans lequel Al Pacino a le rôle d’un homme qui rappelle par téléphone sa fiancée d’antan, et tombe sur un enfant (le sien sans le savoir) qui lui répond. Pour trouver l’enfant qui lui parlera dans la chanson, il passe quelques auditions, sans être convaincu. C’est la fille d’une de ses collaboratrices à laquelle il pensera finalement et qui correspondra à ce qu’il attendait!

Il sort sa chanson de variété sur son 13 ème 33 tours ! “le mal aimé“. La chanson était une parmi d’autres mais ne le restera pas longtemps. Le titre est l’un des 8 proposés à RMC, et sur les ondes il connait un gros succès. Il sort alors un 45 tours qui se vendra à …plus de 2 millions d’exemplaires! Claude François le chantera aussi en anglais, en espagnol notamment.

 

VIDEO

 

Paroles le téléphone pleure

Allo!
Ecoute maman est près de toi
Il faut lui dire: “Maman, c’est quelqu’un pour toi”
Ah! c’est le monsieur de la dernière fois
Bon, je vais la chercher
Je crois qu’elle est dans son bain

Et je sais pas si elle va pouvoir venir
Dis-lui, je t’en prie, dis-lui c’est important
Et il attend
Dis, tu lui as fais quelque chose à ma maman
Elle me fait toujours des grands signes
Elle me dire toujours tout bas: “Fais croire que je suis pas là”
Raconte-moi comment est ta maison?
Apprends-tu bien chaque soir toutes tes leçons?
Oh oui! mais comme maman travaille
C’est la voisine qui m’emmène à l’école
Il y a qu’une signature sur mon carnet
Les autres ont celle de leur papa, pas moi
dis-lui que j’ai mal
Si mal depuis six ans
Et c’est ton âge, mon enfant
Ah non! moi, j’ai cinq ans
Eh! dis, tu la connaissais ma maman avant
Pourtant elle m’a jamais parlé de toi
Tu restes là hein!

Le téléphone pleure

quand elle ne vient pas
Quand je lui crie: “Je t’aime”
Les mots se meurent dans l’écouteur
Le téléphone pleure, ne raccroche pas
Je suis si près de toi avec la voix
Seras-tu aux prochaines vacances à l’hôtel Beau-Rivage?
Aimes-tu la plage?
Oh oui! j’adore me baigner
Maintenant je sais nager
Mais dis donc, comment tu connais l’hôtel Beau-Rivage
Tu y a été toi, à Sainte Maxime
dis-lui toute ma peine
Combien toutes les deux, moi, je vous aime
Je vous aime! mais je t’ai jamais vu, moi
Et qu’est-ce que t’as
Pourquoi t’as changé de voix
Mais tu pleures, pourquoi?

Dis, écoute-moi
Le téléphone pleure pour la dernière fois
Car je serais demain au fond d’un train
Dis, mais retiens-la
Mais elle s’en va!
Allons insiste!
Elle est partie
Si elle est partie, alors tant pis
Au revoir, monsieur
Au revoir, petite

Retour haut de page