Agissons pour la chanson française !
Découvrez de nouveaux artistes et chanteurs ou redécouvrez vos artistes et chansons préférées.

la montagne de Jean Ferrat

 

Jean Ferrat, la chanson la montagneLa montagne de Jean Ferrat parle déjà .. des hormones d’élevage de poulet en ….1964 … fichtre !

Jean Tenenbaum , comme beaucoup d’autres artistes ( comme Florent Pagny par ex. parmi de nombreux autres), a choisi ce qu’il aimait et arrête ses études  d’ingénieur en 1940.

Il chante dans des cabarets parisiens les chansons qu’il a écrites. Il enregistre son premier 45 tours en 1958, il a 28 ans. Il écrit des chansons pour d’autres dont Christine Sèvres qui deviendra sa femme.C’est en 1960 qu’il enregistre son premier succès, ma môme, qui passe à la radio et le fait connaître d’un plus large public. Il signe avec Barclay. et enregistre nuit et brouillard, chanson engagée sur la déportation, son père étant mort dans les camps nazi. Chanteur engagé, Jean Ferrat est dorénavant reconnu et tranche avec la mode des musiques plus légères.

C’est lors d’une tournée dans le sud de la France , à Nice, qu’il rencontre Gabriel Monnet, le directeur de la salle. Ancien résistant du Vercors, il lui parle de la montagne et en particulier du village de Antraigues-en-Volane, dans lequel Jean Ferrat se rend et finit par y acheter une ferme abandonnée… C’est alors pendant son premier séjour, dans sa chambre d’hôtel, qu’il pensera à écrire une chanson sur la montagne , déjà soumis à l’exode rural vers les villes. La chanson devient très vite une chanson culte!

VIDEO

Paroles de la chanson la montagne de Jean Ferrat

Ils quittent un à un le pays
Pour s’en aller gagner leur vie
Loin de la terre où ils sont nés
Depuis longtemps ils en rêvaient
De la ville et de ses secrets
Du formica et du ciné

Les vieux, ça n’était pas original
Quand ils s’essuyaient machinal
D’un revers de manche les lèvres
Mais ils savaient tous à propos
Tuer la caille ou le perdreau
Et manger la tomme de chèvre
Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver?

Avec leurs mains dessus leurs têtes
Ils avaient monté des murettes
Jusqu’au sommet de la colline
Qu’importent les jours, les années
Ils avaient tous l’âme bien née
Noueuse comme un pied de vigne

Les vignes, elles courent dans la forêt
Le vin ne sera plus tiré
C’était une horrible piquette
Mais il faisait des centenaires
A ne plus savoir qu’en faire
S’il ne vous tournait pas la tête

Deux chèvres et puis quelques moutons
Une année bonne et l’autre non
Et sans vacances et sans sorties
Les filles veulent aller au bal
Il n’y a rien de plus normal
Que de vouloir vivre sa vie
Leur vie, ils seront flics ou fonctionnaires
De quoi attendre sans s’en faire
Que l’heure de la retraite sonne
Il faut savoir ce que l’on aime
Et rentrer dans son H.L.M.
Manger du poulet aux hormones

 

 

Retour haut de page